Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu concernant le stationnement des autocars de tourisme sur les Boulevards Clichy / Rochechouart (9e et 18e).

Déliberation/ Conseil municipal/ Juillet 2005 [2005 V. 304]


Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 29 juillet 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 29 juillet 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

A la grande satisfaction des riverains, les Boulevards de Clichy et Rochechouart à Paris 9e et 18e, sont réaménagés.

Les Boulevards deviennent au fur et à mesure de la fin des travaux, des lieux agréables pour se promener et se détendre pour la population et les touristes.

L?objectif du réaménagement de ces Boulevards était de redistribuer l?espace au profit des piétons, des transports en commun et des circulations douces (vélos...).

Mais les autocars de tourisme, utilisent les couloirs de bus, comme parking ou comme dépose pour les touristes. C?est le cas depuis plus d?un an, Boulevard de Clichy, côté 18e, à la hauteur du Moulin Rouge. Aujourd?hui, c?est le cas du Boulevard Rochechouart à la hauteur du Lycée Jacques Decour.

Ce stationnement abusif des autocars de tourisme, provoque un grand mécontentement. A l?occasion de sa fête annuelle, le Collectif des Riverains a recueilli plusieurs centaines de pétitions dénonçant cet état de fait et exigeant des mesures. Cette situation ne peut plus perdurer. La Préfecture de Police se doit de faire respecter la réglementation et la loi.

Sur proposition de Jacques DAGUENET, Sophie MEYNAUD, et des élu-e-s du groupe communiste,

Emet le voeu :

Que le Maire de Paris demande au Préfet de Police de prendre toutes les mesures pour faire appliquer l?interdiction du stationnement, notamment des autocars de tourisme dans les couloirs de bus des Boulevards Clichy/Rochechouart à Paris 9e et 18e et de proposer à la Préfecture, une réunion avec le Collectif des riverains des deux Boulevards, pour envisager toutes solutions alternatives pour le stationnement des cars.