Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif au Plan de Déplacement de Paris.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juillet 2005 [2005 V. 285]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 18 juillet 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 18 juillet 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

La participation des citadines au développement urbain est un des indicateurs principaux de réussite d?une bonne gouvernance locale. Le Sommet des Villes à Istanbul ?Habitat II? en 1996 reconnaissait la nécessité d?agir au niveau des villes et des pouvoirs locaux afin de lutter contre les effets de l?urbanisation créatrice d?exclusion et de pauvreté et de favoriser la participation des populations à la gouvernance. Conscient du facteur incontournable de la place des femmes, UN-Habitat publiait en 2001 un document d?orientation sur les femmes et la gouvernance locale. Ainsi, la question de la participation des femmes s?inscrit au centre des politiques et pratiques urbaines et devient un indicateur clé de la réussite ou de l?échec de ces politiques. En Mars 2005, à l?occasion de la conférence ?Pékin +10? sur la participation des femmes au processus de décision locale, les membres de Cités et Gouvernements Locaux Unis adoptaient une déclaration commune où l?accent est mis sur la nécessité de donner aux femmes les moyens de participer à la prise de décision.

Or la participation de chaque citoyen à la vie urbaine dépend notamment de sa mobilité. Des enquêtes ont permis de constater que les femmes et les hommes ne disposent pas des mêmes possibilités, ni du même confort d?accès aux transports individuels ou collectifs, privés ou publics. Il convient de disposer d?une évaluation désagrégée par sexe, des modes de déplacements dans la ville et de remédier, à travers l?aménagement urbain et l?organisation des différents modes de déplacements aux difficultés particulières que les femmes plus que les hommes éprouvent. La ville doit, dans sa politique de déplacements non seulement considérer les femmes comme utilisatrices des transports mais également comme professionnelles (conductrices de transports publics ou privés : livraisons, taxi, commerciales...). Ainsi sur nombre d?éléments compte tenu de leur expérience, elles sont susceptibles d?apporter des améliorations pour autant qu?elles soient consultées de manière spécifique.

Des consultations et concertations menées avec des groupes de femmes dès l?élaboration des projets urbains, notamment les projets de déplacements, ont été menés avec succès par des villes comme Hanovre, Helsinki Montréal, Ottawa ou Londres et ont permis une réelle amélioration des projets initiaux.

Aussi sur la proposition de Mme Marie-Pierre MARTINET et les éluEs du groupe Les Verts,

Emet le voeu que :

-Des groupes de femmes soient associés de manière spécifique aux divers groupes de travail du PDP tel que prévus dans le chapitre 4, § 3 ainsi qu?aux commissions extra municipales (chapitre 4, § 6) Dans la mesure du possible, les Mairies d?arrondissement et conseils de quartier veilleront à la participation des femmes à ces réunions et pourraient faire en sorte qu?une réunion ?PDP? porte sur le thème ?femmes et déplacements? ;

- L?Observatoire de l?égalité femmes/hommes soit impliqué et apporte ainsi son soutien à cette démarche par sa connaissance du réseau associatif et des groupes de femmes qui seront associés à cette concertation.