Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

12 - V - Question d'actualité de M. Jacques BRAVO et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Maire de Paris sur la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2008

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2001


M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons à la question de M. Jacques BRAVO et des membres du groupe socialiste et radical de gauche concernant la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2008.
La parole est à Jacques BRAVO.
M. Jacques BRAVO, maire du 9e arrondissement. - Monsieur le Maire, la Commission d'évaluation du Comité international olympique a remis son rapport le 15 mai dernier ; ce rapport a qualifié d'excellentes les candidatures de trois villes : Paris, Pékin et Toronto.
Comme l'ensemble des membres du Conseil de Paris, les élus du groupe socialiste et radical de gauche ont reçu le dossier de candidature et ont pu juger la qualité du travail réalisé. Ils se félicitent aujourd'hui que Paris garde toutes ses chances pour l'emporter.
Ma question, Monsieur le Maire, sera donc simple : face au temps qui nous reste d'ici la décision finale dévoilée le 13 juillet prochain à Moscou, quelles sont les initiatives que vous entendez prendre d'ici là et plus particulièrement aux regard des deux autres candidatures concurrentes ? Quelles sont les valeurs que vous comptez mettre en avant pour promouvoir la candidature de Paris auprès des instances internationales olympiques ?
Sachez, Monsieur le Maire, que les élus socialistes et radicaux de gauche sont entièrement mobilisés à vos côtés pour que Paris l'emporte.
(Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste et radical de gauche).
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup, mais pas seulement les élus socialistes et radicaux de gauche.
La parole est à Pascal CHERKI.
M. Pascal CHERKI, adjoint. - je vous remercie, Monsieur le Maire.
Monsieur le Conseiller, Monsieur le Maire du 9e arrondissement, je vous remercie de cette question, je connais votre attachement particulier à la réussite de la candidature de Paris 2008 aux Jeux Olympiques car vous êtes un membre éminent du G.I.P. depuis quelques semaines ; vous avez pu mesurer l'enthousiasme qui anime l'ensemble des membres du G.I.P. et la difficulté et l'ampleur de cette tâche compte tenu de la concurrence extrêmement âpre que nous avons à subir de la part des autres villes.
La Commission d'évaluation du Comité international olympique a remis son rapport suite à la visite qu'elle avait effectuée à Paris quelques heures seulement après l'élection de Bertrand DELANOË comme Maire de la Ville. Il y avait consacré sa première sortie d'élu à cette occasion pour aller recevoir au pied-levé la délégation du C.I.O. ; ce fut un geste fort apprécié.
Le rapport rendu par la Commission d'évaluation a mis en évidence les atouts majeurs de notre candidature : un dossier technique remarquable, un projet inédit de Jeux Olympiques, en c?ur de ville, un fuseau horaire qui permet une retransmission en direct des épreuves sportives dans la plupart des pays du monde, des conditions climatiques idéales pour la pratique du sport, et oserais-je ajouter aussi faisant écho à la remarque de M. le Maire, la solidarité sans faille de l'ensemble des autorités politiques de notre pays.
Au-delà de l'aspect purement technique et politique de ce dossier, nous avons, pour répondre à votre question, la volonté d'offrir Paris, comme le plus bel écrin pour les Jeux Olympiques, et mettre les valeurs de Paris au service du rayonnement des valeurs olympiques : liberté, fraternité, solidarité et je tiens à ce titre à dire qu'une des originalités de la candidature c'est que nous entendons, si le dossier est retenu, à l'issue des Jeux Olympiques, offrir à un certain nombre de pays en voie de développement pour leur permettre le développement du sport de masse, les équipements démontables que nous construisons, parce qu'ils n'ont pas aujourd'hui les capacités financières pour les construire.
Nous avons aussi le projet de faire, si notre dossier est retenu, une grande fête du sport de ces Jeux Olympiques, ouverte à tous et à toutes les cultures, à l'occasion de ces Jeux Olympiques.
Pour ce qui est de la mobilisation jusqu'au 13 juillet, un certain nombre d'initiatives seront prises. Beaucoup d'entre elles visent à sensibiliser je dirai les autres pays partenaires du Comité international olympique de l'utilité de la candidature de Paris et pour cela, un immense travail d'activité diplomatique, protocolaire est entamé depuis l'élection de Bertrand DELANOË en qualité de Maire de Paris.
Nous entendons poursuivre et amplifier cet effort de manière à ce que la candidature de Paris, au-delà de l'aspect technique, recueille une adhésion politique au sens noble du terme pour la réussite des jeux.
Nous voulons offrir à tous ceux et toutes celles qui veulent que Paris offre sa beauté, ces valeurs.
Je pense que tous les élus du Conseil de Paris, tous les maires d'arrondissement ont un rôle important à jouer pour nous aider à montrer à l'ensemble du monde l'enthousiasme des Parisiennes et des Parisiens autour de cette candidature de Paris 2008.
Je tiens à rappeler que malheureusement - et c'est un défi à relever - nous en sommes, et c'est ainsi que nous le concevons, à jouer les challengers.
Je suis certain que notre cohésion et mobilisation peuvent être importantes pour que Paris gagne le 13 juillet prochain. Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste et radical de gauche, du Mouvement des citoyens, communiste et "Les Verts").
M. LE MAIRE DE PARIS. - Je me permettrai d'ajouter un seul mot à cette très bonne intervention.
C'est que tout ce que nous entreprenons d'ici le 13 juillet, nous voulons le faire tout le temps, en concertation avec les autres membres.
Je ne fais rien sans avoir appelé Claude BEBEAR, M. SERANDOUR, Jean-Claude KILLY, Guy DRUT, etc. Je vous rappelle qu'il y a 123 votants le 13 juillet. Nous voulons veiller ensemble à ce que tout ce que nous faisons soit vraiment efficace en matière de vote le 13 juillet.
Cela ne nous empêche pas de penser aussi à des manifestations de la population de Paris et de la mobilisation des parisiens et au-delà.
Il existe des règles strictes. Nous ne voulons pas non plus gaspiller de l'argent pour nous faire plaisir, mais en même temps, nous voulons faire en sorte d'être efficaces, populaires, et mobilisateurs autour de la candidature.
Actuellement nous sommes sur des projets très précis mais simplement je ne veux pas que ce soit une candidature des élus de Paris, tous réunis. Je veux que cette candidature recherche l'efficacité, et donc que chacun et chacun soit informé de toutes les initiatives.
J'aurai l'occasion de vous en reparlera y compris à l'ensemble des Présidents de groupes.