Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

4 - Indications sur le déroulement de la séance

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2001


M. LE MAIRE DE PARIS. - Chers collègues, nous allons entamer l'ordre du jour de cette séance. Je voudrais d'abord vous donner une petite précision : nous avons décidé d'ouvrir cette séance à la presse pour qu'elle puisse très largement entendre toutes nos analyses et nos propositions.
M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Ce n'est pas tout à fait une révolution.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Non, c'est une nouveauté que l'on puisse avoir les images et le son dans l'hémicycle. C'est une nouveauté. Simplement, en attendant que comme dans les assemblées modernes nous ayons une régie qui permette avec des caméras qui ne perturbent pas les travaux de pouvoir transmettre aux citoyens nos débats - des caméras-sons dans l'hémicycle - ; j'ai veillé après les remarques pertinentes de certains d'entre vous à ce qu'elles ne dérangent pas nos travaux, donc en attendant que ces régies comme à l'Assemblée et au Sénat soient mises en place, il y a des caméras dans l'hémicycle qui doivent veiller à laisser tous les élus travailler dans la sérénité.
Nous allons donc débuter tout de suite l'ordre du jour. J'ai remarqué que la Conférence d'organisation avait organisé notre premier débat sur la sécurité sans prévoir la réponse des adjoints et notamment de l'adjoint concerné, avant l'interruption du déjeuner.
Je vais respecter les décisions de la Conférence d'organisation. Simplement, je crois qu'il faudra revenir et peut-être ce matin le pourrons-nous, à la cohérence de nos travaux. Il y a débat. Je crois que les réponses aux interventions doivent plutôt intervenir dans le même laps de temps. Nous nous y attacherons aujourd'hui en fonction des temps de paroles qui seront évidemment strictement respectés pour tout le monde mais je crois qu'il sera plus sain à l'avenir qu'on puisse prendre la totalité d'un débat dans sa cohérence.
Pour le reste, vous connaissez, puisque vous avez reçu chacun l'ordre du jour, l'organisation de nos travaux d'aujourd'hui et de demain, je n'y reviens pas ; nous allons entrer dans le coeur du sujet.