Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

85 - QOC 2001-75 Question de Mme Catherine GÉGOUT et des membres du groupe communiste, à M. le Préfet de police relative à la présence de voitures épaves dans certaines rues du 20e, notamment sur le pont de la rue de Noisy-le-Sec

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2001


Libellé de la question :
"Certaines rues du 20e arrondissement sont devenues des lieux d'abandon de voitures épaves. Dans certains cas, comme sur le pont de la rue de Noisy-le-Sec, il s'agit de véhicules partiellement dépecés.
Les riverains ressentent très vivement cette détérioration de leur environnement, d'autant que la présence de ces épaves entraîne des dépôts divers d'objets et d'ordures et que les véhicules qui se garent dans les parages font eux-mêmes l'objet de dégradations importantes. Or, les retards dans les enlèvements d'épaves sont considérables.
Mme Catherine GÉGOUT et les membres du groupe communiste demandent à M. le Préfet de police quelles mesures il compte prendre pour, d'une part, résorber ce retard dans les enlèvements d'épaves et, d'autre part, assurer une veille dans les lieux les plus exposés pour que les enlèvements soient faits par la suite sans délai afin d'éviter que ces points de fixation se perpétuent."
Réponse (M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE) :
"La procédure d'enlèvement des voitures épaves dans la Capitale a été ralentie en raison de la reconduction tardive des nouveaux marchés relatifs aux prestations d'enlèvements sur la voie publique qui, pour des raisons techniques, n'ont pu être mis en ?uvre à l'expiration des précédents.
En effet, les anciens marchés sont arrivés à leur terme au début du mois de février 2001, alors que les nouveaux n'ont pu être signés que le 5 mars 2001, et notifiés aux sociétés titulaires des lots que le 12 mars 2001.
Dans le but de résorber ce retard, des instructions ont été données afin que les opérations d'enlèvement soient ciblées sur les sites où ces nuisances sont les plus fortement ressenties. D'autre part, un nouveau dispositif visant à transférer la décision d'enlèvement des commissariats d'arrondissements à la salle d'information et de commandement des enlèvements a été mis en place dès la mi-avril.
Concernant plus spécifiquement le 20e arrondissement, l'action des services de police s'est traduite depuis le début de l'année par l'enlèvement de 157 véhicules à l'état d'épave.
Les principaux sites concernés ont été localisés rues Julien-Lacroix, Ramponeau et de Tourtille, dans le secteur Belleville, de la rue des Rondeaux dans le secteur du cimetière du Père-Lachaise, rue de Noisy-le-Sec dans le secteur Saint-Fargeau, et rue des Rasselins dans le secteur Charonne.
J'ai renouvelé les instructions à mes services pour que ces efforts soient activement poursuivis."