Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

50 - QOC 2001-105 Question de M. Claude GOASGUEN et des membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" à M. le Préfet de police concernant la dangerosité du carrefour formé par la rue Molitor et le boulevard Exelmans (16e)

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2001


Libellé de la question :
"M. Claude GOASGUEN et les membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" souhaitent attirer l'attention de M. le Préfet de police sur le danger que représente pour les piétons le carrefour, et plus précisément, l'angle de la rue Molitor et du boulevard Exelmans (16e).
Les riverains de ces artères se plaignent en effet du danger que représente pour les piétons cet angle de rues. M. Claude GOASGUEN et les membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" ont déjà attiré l'attention de M. le Préfet de police sur cette situation en 1999 sans qu'aucune amélioration ne soit constatée.
Ils demandent donc à M. le Préfet de police de bien vouloir leur faire part des mesures qu'il compte prendre afin de régler cette question."
Réponse (M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE) :
"Le carrefour formé par la rue Molitor et le boulevard Exelmans, à Paris 16e, est équipé d'une signalistion lumineuse tricolore complétée par des caissons à destination des piétons.
Pour améliorer la sécurité de ces derniers, des panneaux ont été mis en place afin d'inciter les piétons à traverser en deux temps le boulevard Exelmans, dont le terre plein central permet à ces usagers de s'y réfugier en toute sécurité. Ils sont également canalisés vers les passages protégés par des barrières de type "croix de Saint-André".
Il est à noter que cette intersection n'est pas particulièrement accidentogène puisque seulement deux accidents ont été enregistrés depuis 1998, au cours desquels trois personnes ont été blessées légèrement, dont deux piétons.
Toutefois, la sécurité des piétons pourrait être opportunément renforcée à cet endroit par l'élargissement des trottoirs à la hauteur des passages pour piétons. Cette mesure permettrait d'éviter les stationnements illicites, de réduire la longueur de la traversée, et d'améliorer la visibilité à l'approche du carrefour.
J'ai demandé à mes services de saisir la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Mairie de Paris afin qu'elle examine cette proposition.
Quoi qu'il en soit, je n'ai pas manqué, à l'occasion de votre intervention, de renouveler les instructions aux services de police afin qu'ils exercent une surveillance accrue de ce site."