Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

106 - QOC 2004-266 Question de Mme Elisabeth de FRESQUET et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police relative à l'affectation provisoire de locaux à l'antenne de la S.P.A. durant la rénovation de ce centre (5e)

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


Libellé de la question :
"L'antenne de la S.P.A. de la rue Maître-Albert dans le 5e arrondissement accueille les animaux dont les propriétaires ne peuvent acquitter les dépenses vétérinaires. Les ressources de ce dispensaire ne proviennent que de dons des particuliers.
Les locaux de ce centre sont dans un état de délabrement avancé. Les travaux nécessaires ne peuvent se faire en présence des personnels sans les mettre en danger. La S.P.A. a donc formulé une demande de mise à disposition de locaux durant la période de rénovation auprès de la Préfecture de police et de la Mairie de Paris.
Malgré l'urgence de la situation, ni la Préfecture de police ni la Mairie de Paris n'ont aidé la S.P.A. à résoudre ce problème. Les conséquences de cette inertie ne peuvent laisser indifférents.
Elisabeth de FRESQUET et les membres du groupe U.D.F. souhaitent qu'une solution de relogement provisoire soit recherchée dans les meilleurs délais."
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"La S.P.A. joue un rôle important dans le domaine social et dans la protection animale.
Cette association est associée aux réflexions engagées actuellement pour une meilleure intégration de l'animal dans la ville. Elle a exprimé la volonté de se rapprocher de la Municipalité pour collaborer activement à la définition des modes de gestion des populations animales les plus adaptés aux contraintes de la vie contemporaine.
Une telle collaboration fait l'objet d'entretiens destinés à formaliser les relations avec la Ville de Paris.
C'est dans ce cadre que la demande concernant le relogement temporaire du dispensaire de la rue Maître-Albert est examinée avec la plus grande attention."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Le local appartenant à la Société Protectrice des Animaux (S.P.A.), rue Maître-Albert, fonctionne comme une clinique vétérinaire pour apporter des soins aux animaux de personnes disposant de faibles ressources.
Le 18 août 2003, ce local a été affecté par l'effondrement d'une partie d'un plafond d'une pièce non accessible au public, et une lettre de prescriptions demandant la remise en état de ce plafond a été envoyée par mes services au Syndic de l'immeuble.
Pendant la durée des travaux qui devraient être entrepris prochainement, l'activité de cette clinique sera transférée boulevard Berthier, près du siège de la S.P.A.
Le Préfet de police n'a été saisi d'aucune demande particulière et ne dispose pas d'ailleurs de locaux à cet effet."