Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

153 - Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif aux conséquences négatives sur l'environnement et la santé de la prolifération des climatiseurs et aux moyens de la limiter

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Nous examinons le v?u référencé n° 28 dans le fascicule déposé par les élus du groupe "Les Verts" relatif aux conséquences négatives sur l'environnement et la santé de la prolifération des climatiseurs et aux moyens de la limiter.
Ce v?u ne se rattache à aucun projet de délibération.
Monsieur BOUTAULT, vous avez la parole.
M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Merci, Madame la Maire.
Je ne vous infligerai pas la lecture exhaustive du v?u présenté, puisque vous en trouverez lecture dans la liasse des v?ux.
Simplement, on peut comprendre nos concitoyens qui, par crainte d'une nouvelle canicule, s'équipent en climatiseur individuel et les ventes font flores.
Mais savent-ils que le fait de s'équiper de climatiseur a souvent des conséquences négatives sur l'environnement ? Ces appareils sont générateurs de pollution ; on l'ignore trop souvent. Or il existe des systèmes alternatifs, j'en cite quelques-uns : puits canadiens, pare-soleil, stores, planchers réversibles, etc., qui peuvent être intégrés en cours de construction, voire dans les cas de réaménagements de locaux. Et aussi des systèmes de raccordement, des systèmes non polluants comme au réseau "Climespace" pour les institutions ou les entreprises.
On ignore aussi que la climatisation est dévoreuse d'énergie puisque les pics de consommation d'électricité étaient déjà très importants pendant la canicule ; si nos concitoyens s'équipent, ces pics risquent d'être encore plus importants et E.D.F. de ne pas pouvoir assurer la fourniture.
D'autre part, les systèmes de climatisation aggravent encore le problème qu'ils entendent combattre. Je redoute que certains concitoyens voient leurs voisins du dessous, dans leur immeuble, s'équiper d'un climatiseur parce que dans ce cas-là vous n'avez plus d'autre recours que de vous-même vous équiper puisque vous ne pouvez plus ouvrir votre fenêtre en raison de la chaleur générée par le climatiseur de votre voisin et le bruit nocturne de l'appareil.
J'ajoute que ce sont aussi des appareils équipés en gaz frigorigènes (destinés à refroidir l'air) qui sont de puissants gaz à effet de serre. Les gros systèmes de climatisation sont générateurs de maladies parfois mortelles type légionellose, et enfin - c'est là-dessus que la Ville peut agir avec plus de facilité - en matière de règles d'urbanisme, c'est souvent très laid de voir ces appareils fleurir sur des façades haussmanniennes notamment.
Pour toutes ces raisons, je souhaite que le Conseil de Paris émette le v?u que le P.L.U., en cours d'élaboration, traduise l'orientation en faveur d'alternatives moins polluantes aux systèmes de climatisation notamment en matière de refroidissement de l'air ; que la Ville de Paris s'impose, lorsqu'elle est maître d'ouvrage, de ne pas construire des bâtiments nécessitant des systèmes de rafraîchissement polluants, que la Ville informe largement sur les effets négatifs des systèmes de climatisation et sur l'obligation de déclarer les travaux nécessaires à l'installation de climatiseur, surtout lorsque ceux-ci modifient l'aspect extérieur des façades et enfin que des consignes et des moyens soient donnés au service chargés du contrôle de la construction à la Direction de l'Urbanisme pour faire respecter la procédure de déclaration de travaux, en cas de modification de façade par l'installation non-autorisée de systèmes de climatisation comme c'est trop fréquemment le cas aujourd'hui.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Merci.
La parole est à M. CONTASSOT.
M. Yves CONTASSOT, adjoint. - Monsieur BOUTAULT, vous avez raison, il faut avoir une approche globale sur ces questions. Je peux vous dire que deux plans sont en cours d'élaboration au sein de la Ville : d'une part un Plan "climat" qui portera sur l'ensemble des aspects énergétiques et de leurs conséquences sur les émissions de CO2 et le climat, d'autre part, un Plan "air" qui porte sur les actions d'amélioration de la qualité de l'air à Paris.
Une part essentielle de ces plans concerne la climatisation des bâtiments existants et une réflexion est menée non seulement sur le raccordement systématique aux grosses unités existantes par "Climespace", mais également sur les solutions alternatives que vous évoquez dans le v?u. L'approche globale, selon nous, doit donner priorité aux aménagements des logements et des locaux accueillant les personnes les plus vulnérables, doit comporter aussi des conseils sanitaires préventifs et des rappels de bon sens portant sur l'isolation des logements sur l'habillement adapté aux conditions météo.
L'importance du sujet mérite une information du public ; c'est pourquoi il a été demandé aux services d'émettre dans les délais les plus courts une plaquette d'informations et de conseils sur ces questions de climatisation dans le bâti.
Je donne donc un avis favorable à ce v?u.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le v?u est adopté. (2004, V. 97).