Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

102 - QOC 2004-260 Question de Mme Brigitte MARIANI et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris à propos du marché découvert "Navier" (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


Libellé de la question :
"Brigitte MARIANI et les membres du groupe U.D.F. ont eu l'occasion d'attirer l'attention de M. le Maire de Paris sur le marché découvert Navier dans le 17e arrondissement.
Les éléments d'information réservés par la Municipalité ne semblent pas exactement correspondre à la réalité locale.
Le souhait du concessionnaire du marché d'adapter "l'offre commerciale aux modes de consommation de la nouvelle population" est, en son principe, une nécessité mais elle n'a pas encore trouvé son essor.
Aussi, les auteurs de la question souhaitent qu'une réflexion avec la société EGS soit conduite pour redynamiser cette activité économique temporaire, mais aussi revaloriser l'espace public sur laquelle elle "repose"."
Réponse (Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe) :
"Le marché Navier, installé sur le terrain délimité par la rue Navier, la rue Lantiez et la rue des Epinettes présente un itinéraire de 169 mètres, actuellement occupé par huit commerçants abonnés qui proposent une gamme complète de produits alimentaires frais.
En effet, bien que le marché soit de taille modeste, l'offre est diversifiée et d'une grande qualité grâce à la présence régulière d'un poissonnier, d'un charcutier, d'un rôtisseur, d'un marchand de beurre-oeufs-fromage, d'un marchand de fruits et légumes et de deux producteurs.
L'étude conduite récemment par les services municipaux et le concessionnaire, la société E.G.S., a permis de mettre en lumière les particularismes de ce marché qui dispose d'un vivier restreint de clientèle, lequel est essentiellement composé des habitants les plus anciens du secteur. La qualité des produits a fidélisé cette population majoritairement âgée dont les besoins sont satisfaits par les huit commerçants en place.
La société E.G.S. a souligné le risque que ferait courir aux actuels abonnés l'admission de nouveaux commerçants exerçant des professions comparables. En lieu et place de la synergie recherchée, on assisterait vraisemblablement à une baisse de commercialité générale puisque le paramètre clientèle demeure invariable du fait du mode de vie et de consommation des nouveaux habitants du quartier peu enclins à se fournir sur le marché Navier.
Ces conséquences néfastes ne manqueraient pas de provoquer le départ des commerçants qui garantissent actuellement la bonne tenue et la pérennité du marché.
Depuis le 1er janvier 2003, la société E.G.S. veille au dynamisme du marché grâce à une politique de promotion et d'animation en étroite collaboration avec des commerçants très attachés à leur marché.
Hormis les temps forts que constituent la Semaine du Goût et la Fête des Marchés, le gestionnaire a organisé courant 2003-2004, la Fête des Mères, la Fête des Grand-Mères, des jeux-concours avec des paniers gourmands à gagner, des attractions pour les enfants en faisant venir notamment un manège à l'ancienne en bois.
Bien que sa taille soit effectivement réduite, le marché Navier s'avère dynamique et semble répondre aux attentes de la clientèle."