Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

109 - QOC 2004-269 Question de Mme Marielle de SARNEZ et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Préfet de police relative aux difficultés de circulation engendrées par les visites officielles dans la Capitale

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


Libellé de la question :
"Les dernières visites d'Etat de Hu JINTAO ou de Mosche KATSAV dans la capitale ont engendré de nombreux désagréments pour les Parisiens : d'interminables bouchons, des stations de métro inaccessibles, des rues fermées à la circulation des piétons et des automobilistes. L'Etat doit bien évidemment s'acquitter de son devoir de protection des chefs d'Etat étrangers en visite officielle, mais cela ne doit pas se faire au prix d'une paralysie totale de tout un quartier.
Bien que des efforts aient été réalisés dernièrement pour améliorer la situation, des progrès restent à accomplir notamment en termes d'information des Parisiens.
Quels moyens complémentaires M. le Préfet de police compte-t-il mettre en place pour que les Parisiens pâtissent le moins possible des visites officielles ?"
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La visite d'Etat en France, en janvier 2004, du Président de la République populaire de Chine a causé aux Parisiens une gêne importante en matière de circulation.
Afin de concilier au mieux les impératifs de sécurité et d'accueil des hôtes de la France, avec notamment les contraintes de circulation, un nouveau dispositif a été défini. Ce dispositif a été mis en ?uvre dès la visite en février dernier, du Président de l'Etat d'Israël.
Les Chefs d'Etat résident désormais dans un lieu où une sécurité totale peut être assurée sans perturber la circulation, les cortèges automobiles sont réduits au strict minimum et le trafic n'est plus intégralement neutralisé le long des itinéraires suivis par le cortège.
En outre, des agents de la circulation sont placés dans les secteurs situés en périphérie des lieux de visite, afin d'éviter des répercussions sur la circulation dans les quartiers concernés. Une attention particulière est portée au respect des horaires. Les fermetures des issues des stations de métro sont, dans la mesure du possible, exceptionnelles et de courte durée.
Plusieurs jours avant les visites d'Etat, les médias sont avisés des embarras de circulation prévisibles par un communiqué de presse détaillant les périmètres et les horaires des restrictions de circulation journée par journée (cartes à l'appui) ainsi que les fermetures des stations de métro. Ce communiqué indique également les différents moyens d'information mis à la disposition des Parisiens pour les aider à gérer leurs déplacements.
Pendant toute la durée des visites, le site Internet de la Préfecture de police précise, en temps réel, les zones à éviter en fonction des déplacements des invités et conseille des itinéraires de déviation. Ces messages, ont été consultés par près de 2.000 internautes lors de la visite de la Reine d'Angleterre. Un numéro vert est en outre mis à la disposition des usagers.
Enfin, deux radios appartenant à de grands réseaux nationaux, installées au c?ur même de la Préfecture de police, transmettent en direct des flashs d'information routière actualisés en permanence. Une ligne téléphonique dédiée à la presse est également activée.
La diversité des moyens de communication mis en place au cours des derniers séjours officiels et notamment de celui de la Reine d'Angleterre, en appui des nouvelles mesures de circulation et d'ordre public, a permis de fournir tant aux Franciliens qu'aux médias les informations nécessaires permettant de gérer ce type d'événement avec le moins de gêne possible pour les Parisiens."