Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

174 - 2004, DASCO 62 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer des conventions avec les 18 caisses des écoles proposant les modalités d'achat des prestations de la restauration des centres de loisirs d'été organisés en 2004

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen du projet de délibérations DASCO 62, sur lequel un amendement n° 39 a été déposé par le groupe "Les Verts". Cela concerne une autorisation accordée à M. le Maire de Paris de signer des conventions avec les 18 caisses des écoles proposant les modalités d'achat des prestations de la restauration des centres de loisirs d'été organisés en 2004.
Alors, M. DESSESARD était inscrit, je ne le vois pas.
Madame Violette BARANDA, je vous donne la parole.
Mme Violette BARANDA. - Merci, je vais le remplacer.
Alors, Madame la Maire, je profite de ce projet de délibération pour vous demander des précisions sur l'introduction du bio dans les cantines.
A plusieurs reprises, le Conseil de Paris a décidé d'introduire l'alimentation biologique pour la santé des jeunes Parisiens et le soutien d'un mode de production agricole respectueux de l'environnement donc de notre air.
Ainsi, Madame la Maire, pourriez-nous vous nous informer des points suivants ? Où en est la progression de l'alimentation dans les arrondissements ? Et, deuxièmement, avons-nous réussi à obtenir des prix intéressants, compte tenu de l'importance des commandes ?
Je vous remercie de pouvoir m'apporter des précisions.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.
Mme BERTHOUT était aussi inscrite sur ce projet de délibération.
Mme Florence BERTHOUT. - Oui. Madame la Maire, si vous le permettez, j'interviendrai plutôt sur la DASCO 70 parce que mon propos est le même sur les DASCO 62 et 70.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.
Je donne donc la parole à Eric FERRAND pour répondre sur la première intervention.
M. Eric FERRAND, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Merci, Madame la Maire.
Un effort considérable a été fait par l'ensemble des caisses des écoles pour favoriser l'introduction des produits issus de l'agriculture biologique, malgré quelques difficultés. D'abord, des difficultés d'approvisionnements et des difficultés de surcoût.
Et je m'empresse de répondre à votre dernière question : non, nous n'avons pas d'amélioration au niveau du coût, il faut le savoir. Ce sont donc des charges importantes qui sont supportées par les caisses des écoles qui acceptent de s'engager dans ce processus. Notamment, dans les repas qui sont servis dans les centres de loisirs, puisque 18 caisses participent à l'élaboration des repas dans les centres de loisirs. Je suis en mesure de vous dire que les 20 caisses distribuent des repas qui ont, dans leur composition, des produits bio.
Nous avons participé à la grande campagne "Le printemps bio". Mercredi dernier, les 20 arrondissements ont distribué des repas et des pique-niques bio à 25.000 enfants. Et nous travaillons actuellement sur un concept de distribution du goûter dans les écoles maternelles à partir de septembre 2005, et qui sera supporté sur les mêmes conventions que pour les repas qui sont servis dans les centres de loisir. C'est-à-dire qu'il sera demandé aux caisses des écoles de faire des goûters bio.
Les efforts sont là. Des efforts devront être faits par les producteurs et les fournisseurs, car il est vrai que, si vous interrogez tous les directeurs de caisses des écoles, ils vous diront tous la même chose. Et il n'est pas question naturellement que le surcoût soit supporté par les collectivités ou les parents. Il faut que les efforts soient faits de part et d'autre. En tout cas, nous agissons en ce sens.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur FERRAND.
Je mets donc aux voix, à main levée, l'amendement n° 39 du groupe "Les Verts", assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
L'amendement n° 39 est adopté.
Je mets à présent aux voix, à main levée, le projet de délibération DASCO 62 ainsi amendé.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération amendé est adopté. (2004, DASCO 62).