Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

22 - I - Question d'actualité du groupe du Mouvement républicain et citoyen à M. le Maire de Paris relative aux actions de prévention prévues cet été pour les jeunes Parisiens

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous commençons par la question d'actualité du groupe du Mouvement républicain et citoyen à M. le Maire de Paris relative aux actions de prévention prévues cet été pour les jeunes Parisiens.
La parole est à Mme Karen TAÏEB et M. CARESCHE vous répondra.
Mme Karen TAÏEB. - Comme chaque année, de nombreux établissements scolaires parisiens, collèges départementaux ou lycées, sont retenus par l'Académie de Paris en tant que centres d'examen. De ce fait, plusieurs centaines de Parisiens se trouvent en congé scolaire prématurément, le temps pour les centres d'examen d'organiser les épreuves du brevet des collèges ou du baccalauréat.
Ainsi, cette année, dès le 9 juin, des collégiens ou des lycéens seront invités à rester chez eux.
C'est pourquoi Georges SARRE et les élus du groupe M.R.C. demandent à M. le Maire de Paris et à son adjoint chargé des sports d'avancer de quelques jours les actions de prévention prévues cet été afin de proposer aux jeunes Parisiens empêchés de se rendre dans leur établissement scolaire des activités sportives, culturelles et éducatives.
Je vous remercie.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Vous êtes très stricte sur le temps de parole. Vous êtes exemplaire.
M. CARESCHE va être aussi exemplaire dans sa réponse.
M. Christophe CARESCHE, adjoint. - Comme d'habitude, Monsieur le Maire.
Le dispositif "Ville Vie Vacances" ne concerne pas seulement les vacances d'été, mais l'ensemble de l'année scolaire. Nous veillons donc à ce que l'ensemble des vacances soit pris en compte.
Compte tenu des divers aspects logistiques mis en place à cet effet, il est difficile, techniquement, d'exiger l'anticipation du démarrage.
En revanche, dans le cadre de leurs activités habituelles, il est tout à fait possible de sensibiliser les diverses associations et centres sociaux à ce problème afin qu'ils puissent accueillir, le cas échéant, les jeunes dont les établissements scolaires serviront de centres d'examen.
Je ne peux pas prendre ici l'engagement de l'anticipation générale du dispositif. Mais, au cas par cas, nous allons voir avec les associations concernées s'il est possible d'anticiper la période prévue pour "Ville Vie Vacances" cet été.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Un commentaire ?
Mme Karen TAÏEB. - Non, je vous remercie pour cette réponse.
M. LE MAIRE DE PARIS. - C'est un commentaire.