Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

134 - QOC 2004-1004 Question du Conseil du 1er arrondissement à M. le Maire de Paris concernant le réaménagement du Forum des Halles (1er)

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


M. Pierre MANSAT, adjoint, président. - Nous passons à une question du Conseil du 1er arrondissement concernant le réaménagement du Forum des Halles.
La parole est à Mme BERTHOUT.
Mme Florence BERTHOUT. - Nous avons eu l'occasion cet après-midi d'aborder cette délicate question du Forum des Halles par le biais de l'autorisation que nous avions donnée à M. le Maire de Paris de signer, au titre du contrat particulier Département de Paris/Région Ile-de-France, des conventions pour solliciter des cofinancements régionaux sur plusieurs parcs dont le jardin des Halles.
Le Conseil du 1er arrondissement a souhaité revenir sur cette question en posant une question orale au Maire de Paris que le Conseil a adoptée le 22 mars dernier pour lui demander si la mise en oeuvre d'une démarche de Haute qualité environnementale (H.Q.E.) est bien inscrite dans le cahier des charges des nouvelles constructions projetées dans le Forum des Halles, notamment au niveau des nuisances dues au chantier et différents aspects touchant à ce que nous appelons parfois un peu pompeusement écogestion. Je pense à la pollution acoustique, ainsi qu'à celles de l'air et de l'eau. Notre souci principal est que les riverains du centre de Paris ne revivent pas ce qu'ils ont vécu dans les années 1970 avec les travaux assez traumatisants du Forum des Halles.
M. Pierre MANSAT, adjoint, président. - Merci.
Je répondrai à la place de M. Jean-Pierre CAFFET.
Le Conseil du 1er arrondissement demande à M. le Maire si la mise en oeuvre d'une démarche H.Q.E. est bien inscrite au cahier des charges des nouvelles constructions projetées dans le Forum des Halles, notamment au niveau de la limitation des nuisances dues au chantier et de son écogestion, pollution acoustique, pollution de l'air et de l'eau. Le projet de réaménagement du quartier des Halles devra être exemplaire et intégrera bien sûr les objectifs de H.Q.E. dès lors que le choix d'un parti d'aménagement sera fait et que la mise en oeuvre débutera.
En tout état de cause, la contrainte de limitation des nuisances est inscrite depuis l'origine des études du projet de requalification du quartier des Halles. En effet, tous les chantiers devront être mis en oeuvre en site occupé tant dans le Forum lui-même dont les activités doivent continuer à fonctionner (équipements, commerces, transports) que pour l'ensemble du quartier qui connaît une vie intense et à l'intérieur duquel les conditions de vie des habitants ne devraient pas se trouver dégradées.
C'est la raison pour laquelle il a été demandé aux équipes d'architectes et de paysagistes, d'assortir leurs propositions d'un phasage à plusieurs étapes qui doit permettre de limiter les nuisances pour les riverains.
La question de la gestion du bruit de l'air ou de l'eau pendant la durée du chantier ne pourra être traitée efficacement que lorsque le projet sera connu.
Toutefois, cette préoccupation sera prise en compte au moment de la mise au point des projets et inscrite au titre des missions de pilotage de l'aménageur lorsque la Ville passera avec lui une convention publique d'aménagement.
Madame BERTHOUT ?
Mme Florence BERTHOUT. - Cela me paraît pour le moins assez surréaliste de dire qu'il n'y aura absolument aucune conséquence sur la vie des 3.500 salariés qui travaillent à l'intérieur ou autour du Forum.
Ce que plus sérieusement le Conseil d'arrondissement souhaiterait derrière ces paroles qui se veulent apaisantes, c'est qu'au moment où le projet sera arrêté et où l'un des quatre cabinets d'architecte aura été retenu, qu'il puisse y avoir une réunion de concertation avec les élus et les riverains pour que nous puissions connaître très concrètement le phasage de ces opérations et envisager toutes les mesures qui permettent d'avoir des garanties en matière de H.Q.E.
M. Pierre MANSAT, adjoint, président. - Je crois que la réponse que j'ai lue de Jean-Pierre CAFFET comportait la réponse à votre remarque supplémentaire.
La séance est suspendue.