Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

130 - QOC 2004-244 Question du Conseil du 19e arrondissement à M. le Maire de Paris sur les conditions d'accueil des étrangers au centre de demandeurs d'asile situé 218, rue d'Aubervilliers (19e)

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


Libellé de la question :
"Le Conseil du 19e arrondissement attire l'attention du Maire de Paris sur les conditions d'accueil des étrangers au centre de demandeurs d'asile situé au 218 de la rue d'Aubervilliers.
L'attente et les délais de convocation ont été récemment dénoncés par un collectif réunissant des habitants, des associations de défense des étrangers et des élus.
Ces délais sont tels qu'ils portent atteinte à la dignité et aux droits des personnes demandant l'asile en France.
Le système mis en place par la Préfecture impose en effet aux futurs demandeurs d'attendre dans des conditions inacceptables (froid, absence de sanitaires provoquant des conflits de voisinage dans les immeubles à proximité). Il a pour conséquence de limiter le nombre de demandes d'asiles en contradiction avec la législation française dans ce domaine.
Le Conseil du 19e arrondissement demande à M. le Maire de Paris de saisir M. le Préfet de police de Paris afin que soit mis un terme à cette situation indigne et déshonorante pour la République française, et notamment, de lui demander d'envisager l'installation de plusieurs centres à Paris, et en urgence, de veiller à la mise à disposition de sanitaires décents sur le site actuel."
Réponse (M. Christophe CARESCHE, adjoint) :
"Le Maire de Paris a écrit le 25 mars 2004 au Préfet de police pour lui signaler les conditions d'accueil insatisfaisantes dans lesquelles étaient reçus les demandeurs d'asile dans le centre de la rue Aubervilliers.
Le Préfet de police lui a répondu le 29 mars, en indiquant toute l'attention qu'il portait aux conditions de réception des étrangers. Il a rappelé les différentes mesures prises notamment pour l'amélioration de l'accueil des étudiants étrangers. D'autres mesures sont en projet s'agissant, notamment, des étrangers qui demandent le renouvellement de leur titre de séjour, avec le déménagement du centre du boulevard Sébastopol.
Concernant le centre de la rue d'Aubervilliers, il a indiqué qu'une augmentation des effectifs et des travaux ont déjà permis d'améliorer la situation. Une délégation d'élus parisiens (Mylène STAMBOULI, Nicole BORVO, Jean VUILLERMOZ, Véronique DUBARRY et Jean-François PELISSIER) a pu faire une visite approfondie du site au mois d'avril avec les responsables de la Préfecture de police et du centre, comme le Conseil de Paris l'avait souhaité dans le v?u adopté ce même mois. Cette visite a permis un échange constructif sur les perspectives d'amélioration de la gestion du centre et a fait apparaître le besoin de recruter du personnel supplémentaire.
Cependant, la poursuite de la réflexion sur l'organisation est nécessaire et la question de la pertinence de cette localisation excentrée se pose à terme, et il sera peut-être opportun que la Préfecture de police envisage un ou des lieux plus adaptés.
M. le Maire de Paris continuera à être très attentif à l'avancement de ce dossier et a assuré le Préfet de police de la mobilisation des Services de la Ville pour faciliter la réalisation des projets."