Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

175 - 2004, DASCO 70 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention avec la Caisse des écoles du 1er arrondissement pour l'assister dans l'élaboration de la procédure d'appel d'offres relative à la fourniture de repas dans les établissements scolaires de l'arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DASCO 70 concernant une autorisation accordée à M. le Maire de Paris de signer une convention avec la Caisse des écoles du 1er arrondissement pour l'assister dans l'élaboration de la procédure d'appel d'offres relative à la fourniture de repas dans les établissements scolaires de l'arrondissement.
Madame BERTHOUT, vous avez la parole.
Mme Florence BERTHOUT. - Madame la Maire, merci.
Je voulais simplement profiter de ce projet de délibération que nous avons adopté en Conseil d'arrondissement et que nous allons adopter au Conseil de Paris pour juste rappeler, afin qu'il n'y ait aucun malentendu, la situation financière de la Caisse des écoles, sa situation depuis 2002.
Je voudrais rappeler que la subvention contractuelle a été diminuée par deux, entre 2000 et 2001, soit 73.175 euros, en 2000, 36.785 euros, en 2001.
Depuis deux ans, M. FERRAND le sait très bien, et d'ailleurs il s'est montré très sensible à nos arguments, nous n'avons cessé, avec M. le Maire du 1er arrondissement, d'appeler l'attention du Maire sur la situation financière très difficile de la Caisse des écoles.
Le comité de gestion de la Caisse a adopté, le 10 mars 2003, un v?u en ce sens. L'équilibre financier avait pu être atteint en 2002, vous le savez très bien, Monsieur FERRAND, grâce à des prouesses. On avait ponctionné sur les réserves.
Puis, des dépenses nouvelles se sont ajoutées en 2003, le renouvellement du marché de la restauration tenant compte, c'est une obligation de garantie, de sécurité et de qualité qui avait été prise, de la réintroduction de la viande bovine pour permettre de répondre à la fois aux exigences des parents et des services de la Ville. Hausse d'environ 20 % du prix du repas. Mise en application des 35 heures qui s'est traduite par une hausse d'environ 11,5 % de la masse salariale.
Si je dis tout cela, ce n'est pas pour vous abreuver de chiffres, c'est parce que j'ai été extrêmement étonnée, et je plaide coupable je n'étais pas en séance lors du dernier Conseil de Paris, lorsque, à propos de la délibération DASCO 27 sur le versement à la Caisse des écoles du 1er arrondissement d'une subvention exceptionnelle de 166.000 euros pour la résorption précisément du déficit de fonctionnement pour lequel nous vous avions rencontrés, avec le Maire, Monsieur FERRAND, un Conseiller de Paris a laissé entendre que peut-être les comptes de la Caisse des écoles du 1er arrondissement ne seraient pas complètement transparents et a demandé un audit de la gestion de la Caisse des écoles.
Je viens de rappeler les chiffres puisqu'ils sont connus de tout le monde et ils sont complètement transparents. Je regrette que ledit Conseiller de Paris ne soit pas dans l'hémicycle car je lui rappellerais qu'il fait lui-même partie du comité de gestion de la Caisse des écoles. Nous avons tous intérêt d'ailleurs, dans l'intérêt général des enfants et de la bonne gestion d'une caisse des écoles, à citer les bons chiffres qui sont complètement transparents et connus de tout le monde.
Je voulais rappeler notre volonté de participer à l'effort légitime de réduction des dépenses de fonctionnement sachant qu'il n'y a pas quantité de solutions.
Une des solutions proposées ici est de négocier, de repasser un appel d'offres pour la fourniture de repas dans les établissements scolaires de notre arrondissement et c'est bien évidemment ce que nous ferons volontiers.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - La parole est à M. FERRAND.
M. Eric FERRAND, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Madame la Maire, il n'y a pas lieu à polémique sur la Caisse des écoles du 1er arrondissement.
La Ville de Paris fait un effort bien légitime pour la plus petite caisse de Paris qui a des charges de fonctionnement proportionnellement plus importantes que les autres caisses.
En contrepartie, la Caisse des écoles du 1er arrondissement a accepté de faire des efforts et c'est l'objet du présent projet de délibération. Il est vrai que l'ensemble des Caisses des écoles de Paris rencontre des difficultés avec le passage aux 35 heures, la résorption de l'emploi précaire, les efforts pour l'amélioration de la qualité des repas.
Donc, beaucoup de caisses sont en difficulté. Elles seront inspectées prochainement, de manière à ce que nous ayons une photographie exacte de la situation de l'ensemble de ces organismes.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASCO 70.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2004, DASCO 70).