Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

67 - QOC 2004-281 Question de Mme Edwige ANTIER et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris à propos de la qualité du papier utilisé dans les écoles parisiennes

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


M. Pierre MANSAT, adjoint, président. - Nous passons à la question suivante, une question de Mme BAUD à propos de la qualité du papier utilisé dans les écoles parisiennes.
Vous avez la parole, Madame BAUD.
Mme Dominique BAUD. - C'est une question de Mme ANTIER que je vais lire pour elle en son absence.
De plus en plus nombreux sont les professeurs d'école à attirer l'attention des conseils d'école sur la qualité du papier qui leur est fourni comme support pédagogique aux enseignements qu'ils dispensent à leurs élèves. De couleur marron, se prêtant mal à la lisibilité de l'écriture, ce papier est peu valorisant pour les textes et gênant pour la vision des enfants en plein développement.
Si l'utilisation de papier recyclé semble être recommandée dans un but écologique bien légitime et économique bien compréhensible, des feuilles blanches seraient plus agréables aux enfants et aux professeurs, donc plus favorables à l'enseignement. Ce souhait est d'autant mieux réalisable que, à en croire l'expérience des maîtres, sur le marché de la papeterie existent des produits recyclés mais de qualité à un prix tout à fait compétitif.
Mme ANTIER et les membres du groupe U.M.P. demandent à M. le Maire de Paris s'il est possible de permettre aux professeurs de choisir les papiers proposés par les fournisseurs de papeterie pour obtenir une meilleure qualité que le papier utilisé aujourd'hui dans les écoles de Paris.
Je vous remercie.
M. Pierre MANSAT, adjoint, président. - Monsieur FERRAND, que pensez-vous de la couleur du papier ?
M. Eric FERRAND, adjoint. - Monsieur le Maire, la réponse à Mme BAUD est évidemment affirmative. Nous utilisons encore un papier recyclé qui n'est pas marron, il est gris. Je rappelle à Mme BAUD que nous passons des marchés publics et que, en l'occurrence, il n'y a qu'un seul fournisseur de papier recyclé qui a répondu, et ce papier est de mauvaise qualité, nous le reconnaissons tous.
En revanche, dans le nouveau marché qui a été passé, je suis en mesure de lui dire qu'à partir de septembre 2004, ce sera toujours du papier recyclé mais de meilleure qualité, de couleur blanche.
Je précise d'ailleurs que nous prenons en compte d'année en année toutes les demandes des enseignants, ce qui fait que nous atteignons un chiffre de 6.800 types de fournitures différentes dans les écoles et pour un montant de 5 millions d'euros, en augmentation de 20 % par rapport à l'an 2000 !
M. Pierre MANSAT, adjoint, président. - Madame BAUD, cette réponse vous donne-t-elle satisfaction ?
Mme Dominique BAUD. - Nous espérons que ce nouveau papier sera de qualité suffisante.
Merci.