Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

108 - QOC 2004-268 Question de Mme Marielle de SARNEZ et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris à propos de la sécurité des piétons liée à la construction du tramway particulièrement porte d'Orléans (14e)

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2004


Libellé de la question :
"Les travaux liés à la construction du tramway rendent actuellement dangereux les déplacements des piétons, notamment en raison d'une signalisation hasardeuse.
C'est particulièrement le cas Porte d'Orléans où les travaux perturbent le parcours des piétons qui se voient obligés d'emprunter un itinéraire incertain : passages protégés déplacés régulièrement au fil des avancées des travaux, détours interminables pour atteindre l'autre côté du boulevard Jourdan...
Quels moyens complémentaires M. le Maire de Paris compte-t-il mettre en ?uvre pour garantir la sécurité des piétons durant les travaux ?"
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"Les services techniques de la Ville de Paris veillent tout particulièrement aux balisages des différentes emprises des chantiers du tramway des Maréchaux sud dans le cadre de la réglementation en vigueur et s'assurent qu'une signalisation renforcée est mise en place pour que les cheminements piétons s'effectuent dans les meilleures conditions.
A cet effet, il a été procédé à l'installation de panneaux et de marquages au sol à caractère rétro-réfléchissant. En complément, des balisages renforcés de chantiers sont mis en place avec des dispositifs lumineux posés sur les barrières de protection ou sur les palissades afin de garantir de bonnes conditions de déplacements des personnes.
De manière générale, il est effectivement prévu de conserver les passages piétons existants chaque fois que cela est possible. En cas d'impossibilité technique, un passage est restitué à proximité immédiate, avec une présignalisation adéquate.
En majorité, les travaux sont actuellement réalisés sous la maîtrise d'ouvrage des différents concessionnaires des réseaux enterrés, qui ont été déjà sensibilisés à ces difficultés.
Un rappel systématique leur est adressé, et les services techniques de la voirie veillent à ce qu'il soit pris en compte avec toute l'attention requise.
Enfin, afin d'améliorer la sécurité sur les boulevards des Maréchaux, la vitesse à été limitée à 30 kilomètres/heure pour toute la durée du chantier."