Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

171 - 2004, DLH 119 - DAC 281 - Réalisation par la S.A. d'H.L.M. "Le Logement français" d'une résidence pour étudiants et d'ateliers d'artistes dans l'immeuble communal situé 41 bis, quai de la Loire et 157, rue de Crimée (19e). - Garantie d'emprunt de la Ville de Paris. - Participation financière de la Ville de Paris. - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la S.A. d'H.L.M. "Le Logement français" une convention relative au versement de cette participation et aux modalités d'exercice des droits de réservation. - Conclusion d'un avenant au bail consenti à la SOFERIM.Vœu déposé par M. Roger MADEC, Mme Violette BARANDA, M. Jean VUILLERMOZ et les élu(e)s de la majorité du 19e arrondissement relatif à l'intégration urbaine et sociale du projet de réalisation par la S.A. d'H.L.M. "Le Logement français" d'une résidence pour étudiants et ateliers d'artistes dans l'immeuble communal situé 41 bis, quai de la Loire et 157, rue de Crimée (19e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2004


Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Nous passons à la dernière délibération examinée lors de cette séance, le projet de délibération DLH 119 - DAC 281 relatif à la réalisation par la S.A. d'H.L.M. "Le Logement français" d'une résidence pour étudiants et d'ateliers d'artistes dans l'immeuble communal situé 41 bis, quai de la Loire et 157, rue de Crimée (19e), sur lequel le v?u référencé n° 71 dans le fascicule a été déposé.
La parole est à Mme BARANDA.
Mme Violette BARANDA. - Ce projet de délibération est très important (DLH 119) puisqu'il s'agit de remettre en service un immeuble désaffecté, des Magasins généraux, dont une partie déjà avait brûlé, il y a de cela plus de quatorze ans.
Alors, c'est vous dire que, pour nous, c'est quelque chose qui nous tient vraiment à c?ur surtout que, rappelons-le, le maire de l'époque avait promis la reconstruction à l'identique de l'autre bâtiment.
Il s'agit de faire une résidence étudiante et des ateliers d'artiste. Nous regrettons le mélange des deux. Au départ, il devait y avoir 120 studios pour étudiants et 40 ateliers d'artiste. Aujourd'hui, cela se solde par 165 studios et seulement 37 ateliers.
Bien sûr, on votera quand même le projet de délibération, mais je dois vous faire remarquer que nous avions également demandé à ce qu'il y ait une salle d'exposition. C'était les habitants qui l'avait demandée. Cela nous fut accordé, seulement, cette fameuse salle d'exposition se trouve au premier étage. Alors, une salle d'exposition au premier étage où il faut franchir en plus deux halls d'entrée, je crains que ça ne soit pas très fréquenté ! De plus, cette fameuse salle s'apparente davantage à un hall d'exposition puisque c'est ouvert aux quatre vents !
Là aussi, nous demandions à ce que cette salle soit gérée par une association d'artistes. Mais quelle est l'association d'artistes qui va vraiment la gérer ? Quelle est l'assurance qui assurerait des ?uvres d'art dans ces conditions ?
Nous insistons quand même pour l'avoir, mais nous voudrions que le projet soit un peu modifié, et que l'on remonte par exemple la cafétéria qui est au rez-de-chaussée au premier étage et, inversement, que l'on descende la salle d'exposition au rez-de-chaussée.
Nous demandons également à ce que la terrasse desservant le restaurant soit réalisée parce qu'elle n'apparaît pas, et ça aussi, c'est important, c'est au bord de l'eau.
Ce v?u, c'est pour bien acter que nous voulons que la salle d'exposition soit gérée et par le conseil de quartier et par une association locale, et que les 37 ateliers d'artiste soient bien réservés à des candidats désignés par la Ville et que la terrasse voie vraiment le jour.
Je vous remercie.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Merci.
M. FERRAND a la parole pour la réponse.
M. Eric FERRAND, adjoint. - Je vais lire le document qui a été rédigé, contrairement à mon habitude, puisque je réponds en lieu et place de mes collègues.
En réponse au v?u, je peux vous dire que la réhabilitation de l'immeuble du 41 bis, quai de la Loire, comprend entre autres équipements un ensemble de 37 ateliers de travail pour artistes. La construction de ces ateliers sera financée par la Ville, un financement privé minoritaires étant envisagé. En tout état de cause, l'attribution de ces ateliers sera gérée par la Ville, toutes les candidatures étant examinées par la Commission de présélection des ateliers d'artistes mise en place en 2001 composée d'élus et de représentants d'artistes.
Concernant la mise à disposition d'un espace servant à des expositions temporaires, il pourrait être envisagé, si l'hypothèse de cette réalisation était confirmée, d'en confier la gestion à une association dont les contours seraient à définir et qui, en toute logique, donnerait une représentation aux artistes en activité dans l'immeuble. Cette solution n'exclut nullement que la mairie et les associations locales soient associées au fonctionnement de ce lieu s'il était réalisé.
En conséquence, nous sommes favorables au v?u proposé par le Conseil d'arrondissement. On me demande d'ajouter que, en ce qui concerne la terrasse du restaurant, elle sera à la charge du restaurateur.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Très bien.
Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par les élus de la majorité du 19e arrondissement, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u est adoptée. (2004, V. 110).
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 119 - DAC 281.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2004, DLH 119 - DAC 281).