Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

44 - I - Questions du groupe Union pour la démocratie française.QOC 2004-330 Question de Mme Elisabeth de FRESQUET et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris concernant les fonctions et les activités précises du théâtre "Les Trois Baudets"

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2004


Libellé de la question :
"Le Conseil de Paris a adopté, lors de sa séance des 10 et 11 mai 2004, le principe de la rénovation du théâtre des Trois Baudets.
Plus précisément, il s'agissait d'approuver un marché négocié de mandat de maîtrise d'ouvrage et un marché négocié de maîtrise d'?uvre.
Mais cette délibération, à objet architectural identifié, ne pouvait exclure de mentionner les ambitions culturelles de la rénovation de ce "lieu mythique".
Aussi pouvait-on apprendre que "cet établissement s'adressera essentiellement aux professionnels du spectacle - vis-à-vis du grand public, il n'aura qu'un rôle d'information sur l'actualité artistique de ce secteur -... il se présentera comme un outil de promotion de nouveaux artistes et de nouveaux répertoires dans le réseau de diffusion des spectacles musicaux".
Une telle brièveté d'informations suscite naturellement les plus grandes curiosités que l'intervention du groupe U.D.F., exprimée par Elisabeth de FRESQUET, n'a pu satisfaire. En effet, aucune réponse, sinon la lecture du projet architectural, n'a été livrée. Aucune explication à la seule certitude acquise : le projet de scène parisienne ouverte au public, se transforme en lieu fermé.
Aussi Elisabeth de FRESQUET et les membres du groupe U.D.F. vous demandent-ils de leur préciser la fonction précise de cet équipement, de leur indiquer comment la Ville entend assurer la promotion de nouveaux talents, sur quels critères ? Comment s'intégrera cet établissement dans le réseau existant et in fine la Mairie de Paris entend-elle déléguer la gestion de cet équipement ?"
Réponse (M. Christophe GIRARD, adjoint) :
"Le projet de rénovation de l'ancien théâtre des Trois Baudets a pour but de créer, dans le prolongement de son passé prestigieux, un lieu de présentation et de promotion de la nouvelle chanson française.
Le rapport établi en 2003, à la demande de la Municipalité, par M. Jean-Michel BORIS, ancien directeur de l'Olympia pendant plus de 30 ans, sur le thème de la nouvelle chanson française à Paris, a mis en évidence la nécessité pour les professionnels du spectacle (sociétés civiles, éditeurs, producteurs de spectacles, directeurs artistiques de maisons de disques) et les jeunes talents de disposer, à Paris, d'un lieu de production et de diffusion. La dimension régionale de ce lieu d'accueil, notamment pour la formation et la promotion des artistes en devenir, a été soulignée également.
Dans ces conditions, quatre missions générales seront confiées à ce nouvel équipement :
- une mission de diffusion auprès des professionnels du spectacle vivant ;
- une mission d'information et de formation : un partenariat avec des organismes de formation et des centres de ressources existants pourrait être mis en place ;
- un lieu de travail pour les artistes, notamment ceux qui sont "en développement de carrière" ; ils pourront ainsi répéter et préparer leurs spectacles dans des conditions techniques optimales et être assistés dans leur travail ;
- un lieu de présentation au public, selon des modalités à déterminer. En tout état de cause, l'équipe dirigeante de la salle devra s'attacher tout particulièrement à impliquer la population à travers l'organisation de manifestations, événements ou expositions concernant la chanson française.
Compte tenu des spécificités de cette salle et de l'autonomie de gestion qui devra être laissée au futur exploitant, dans un cadre défini par la Ville, la délégation de service public constitue le mode d'exploitation le plus approprié.
Les orientations culturelles de ce projet seront naturellement précisées au cours des prochains mois, en concertation étroite avec tous les partenaires concernés. L'objectif est, dans un esprit de complémentarité avec le réseau des salles parisiennes, de créer un nouveau lieu de diffusion de la chanson, en même temps qu'un outil pour les jeunes créateurs, qui fait aujourd'hui défaut."