Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

113 - Vœu déposé par Mmes Catherine GÉGOUT, Nicole BORVO et les membres du groupe communiste sur le devenir du Palais de la Découverte

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2004


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous allons examiner le v?u référencé n° 28 dans le fascicule, déposé par Mmes GÉGOUT et BORVO ainsi que les élus du groupe communiste, au sujet du devenir du Palais de la Découverte.
Madame GÉGOUT, vous avez la parole.
Mme Catherine GÉGOUT. - Merci, Monsieur le Maire.
C'est un sujet assez grave. En fait, il y a un projet de rénovation du Grand Palais qui est en train d'être mis en place par le Gouvernement. Cela fait déjà quelque temps que cela traîne, mais c'est en train de se faire. Il est évidemment utile de rénover le Grand Palais. Mais, ce qui est prévu, c'est de concéder au secteur marchand une grande partie des surfaces, c'est-à-dire toutes les galeries actuelles du Grand Palais, ainsi que les locaux de la Faculté des Lettres qui a déménagé. Le Palais de la Découverte qui est hébergé à l'intérieur du Grand Palais depuis sa création va se retrouver amputé de la moitié des locaux qu'il occupe, y compris la rotonde du Palais d'Antin.
Même s'il a besoin d'être rénové, c'est un cadre prestigieux dans lequel l'installation d'expositions temporaires, d'expériences demande notamment des hauteurs de plafond. Cela ne pourra pas être maintenu dans l'état actuel du projet puisqu'il est prévu de ne leur laisser que la moitié de leur espace et de compartimenter cet espace en niveaux de 2,80 mètres à 4 mètres, ce qui fait que cela le réduira d'une manière telle que l'intérêt même de cette structure serait franchement mise en cause.
D'ailleurs, depuis déjà plusieurs années, se multiplient les fermetures de salles, les réductions de personnels ; le processus est assez évident.
De plus, les travaux entraîneraient une fermeture d'environ deux ans. Les personnels du Palais de la Découverte, qui ont lancé une pétition massivement signée par la communauté scientifique et éducative, sont tout à fait pessimistes sur une réouverture éventuelle.
François Mitterrand avait pris des décisions pour que le Palais de la Découverte soit rénové, il y avait des crédits pour cela mais ils ont été utilisés à d'autres fins. Aujourd'hui, vraiment, la Ville de Paris devrait se prononcer sur le devenir de ce bâtiment d'autant plus que la Ville est propriétaire des sols, ce qui lui donne peut-être une certaine possibilité d'action.
Le v?u propose que, d'une part, le Maire de Paris intervienne auprès du gouvernement pour que les moyens soient donnés au Palais de la Découverte, non pas d'une réduction mais d'un développement bien évidemment.
D'autre part, que la rénovation du Grand Palais se fasse autrement qu'en concédant des surfaces de cette importance-là au secteur marchand.
Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur GIRARD, vous avez la parole.
M. Christophe GIRARD, adjoint. - Je crois que Mme AUFFRAY ajoutera un mot en ce qui concerne sa délégation, la recherche.
Ainsi le Conseil de Paris, sur proposition des élus communistes émet le v?u que, c'est là notre proposition de l'Exécutif :
- le Maire de Paris intervienne auprès du Gouvernement pour que les moyens nécessaires soient consacrés à la rénovation du Grand Palais, et qu'une concertation soit engagée sur le projet ;
- le Palais de la Découverte soit sauvegardé dans ses missions et ses locaux et que lui soient donnés les moyens de son développement comme service public culturel et scientifique, d'où le partage avec Mme AUFFRAY.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Madame GÉGOUT, je vais essayer d'expliquer ce que dit M. GIRARD.
L'Exécutif est prêt à voter votre v?u dès lors que le membre de phrase qui fait allusion au secteur marchand est supprimé.
Si vous acceptez cette réécriture, le v?u pourrait être accepté.
Mme Catherine GÉGOUT. - Le mieux étant l'ennemi du bien, je suis bien obligée d'accepter. Ceci dit, je ne sais pas si vous voyez là sur ce document : tout ce qui est en vert sera concédé au privé.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Il y aura une concertation et on aura l'occasion d'en rediscuter. Ceci dit, je rappelle que c'est un projet qui dépend de l'Etat.
Mme Catherine GÉGOUT. - Oui, bien sûr ; mais la logique même, le système même porte atteinte à ce service public, elle le "marchandise".
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Ne demandez pas à la Ville de se substituer à l'Etat.
Mme Catherine GÉGOUT. - D'accord. Sauf que la Ville étant propriétaire des sols elle peut peut-être agir... Et les Parisiens ? Ce qui leur arrive les concerne !
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe communiste, ainsi amendé.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u est adoptée. (2004, V. 123).
Madame AUFFRAY, vous avez la parole.
Mme Danièle AUFFRAY, adjointe. - Il est un petit peu gênant de parler après un vote. Je voulais simplement dire que j'approuvais les attendus présentés par le groupe communiste sur ce sujet. Le Palais de la Découverte est une des grandes institutions scientifiques avec lesquelles nous travaillons. En effet, je suis depuis longtemps choquée par le développement du système marchand mis en place, ce sont vraiment les marchands du Temple dans une des plus belles choses qui existe à Paris. En face, le Petit Palais qui appartient à la Ville de Paris a été rénové d'une manière exemplaire.
Donc je soutiens parfaitement les attendus et je regrette que l'on ait supprimé ce membre de phrase. Merci.