Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu en faveur de la libération d’Ingrid BETANCOURT et des otages colombiens.

Déliberation/ Conseil municipal/ Novembre 2005 [2005 V. 441]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 6 décembre 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 6 décembre 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Si les FARC ne mettent pas fin à leur odieux chantage, si le Président colombien Uribe n?accepte pas d?ouvrir de véritables négociations, si les gouvernements et les opinions publiques ne se mobilisent pas davantage, il est à craindre que le 23 février 2006, nous n?ayons à célébrer un triste anniversaire : ce jour-là, cela fera quatre ans qu?Ingrid Betancourt, candidate des Verts aux élections présidentielles et Clara Rojas, son assistante ont été enlevées par les FARC. Le 23 février 2006 cela fera 1461 jours et 1461 nuits que ces deux femmes sont retenues dans la jungle colombienne. Et elles ne sont pas seules : les FARC retiennent plusieurs centaines d?otages dans un pays où l?on estime leur nombre à 4.000. A travers Ingrid Betancourt, c?est pour tous les otages colombiens que nous agissons. Face à cette situation inacceptable, la Mairie de Paris s?est mobilisée. Notre conseil a adopté un voeu des éluEs Verts faisant d?Ingrid Betancourt une citoyenne d?honneur de la Ville de Paris. Son portrait est accroché depuis plusieurs mois sur la façade de l?Hôtel de Ville et sur celles de plusieurs Mairies d?arrondisse-ment, nous avons reçu à plusieurs reprises des membres de sa famille, avons recueilli des dizaines de milliers de signatures lors de la dernière édition de Paris Plage...

Mais, cela ne suffit pas ; il faut reconnaître que la mobilisation est moindre que celles qui ont eu lieu à juste titre pour faire libérer des journalistes français enlevés en Irak. Convaincus que la période actuelle qui précède les prochaines élections présidentielles colombiennes est favorable à leur cause, les comités de soutien à Ingrid Betancourt aidés par des artistes de renom, préparent une grande initiative pour le 23 février 2006. Ils souhaitent que dans tout le plus grand nombre possible de villes du monde des concerts et des manifestations de soutien soient organisés. Paris doit être à la hauteur de son engagement en faveur de la libération d?Ingrid et de tous les otages. Pour cela, il faut mobiliser des énergies et des moyens dès maintenant.

C?est pourquoi sur proposition de Sylvain GAREL et des éluEs du groupe Les Verts,

Emet le voeu :

que la Ville de Paris mobilise dès maintenant des moyens financiers et humains pour organiser ou soutenir le maximum de manifestations de soutien à Ingrid Betancourt et aux otages colombiens le 23 février 2006 afin d?obtenir leur libération.