Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

124 - Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif au développement des marchés bio à Paris

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2004


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous allons à présent examiner le v?u référencé n° 37 dans le fascicule, qui est déposé par le groupe "Les Verts". Il est relatif au développement des marchés "bio" à Paris. Ce v?u ne se rattache à aucun projet de délibération.
Je donne la parole à M. PAGÈS.
M. Olivier PAGÈS. - Les produits alimentaires issus de l'agriculture biologique sont de plus en plus présents dans les assiettes des Parisiens.
Les Parisiens veulent en effet mieux manger tout en préservant l'environnement, ce que permet le développement de l'agriculture biologique.
La présence d'agriculteurs "bio" dans les marchés alimentaires à Paris, ainsi que l'implantation de marchés alimentaires biologiques dans les arrondissements, comme c'est inscrit dans le contrat de mandature, ont une double vocation. Il s'agit de répondre à une demande réelle des consommateurs de "bio" à Paris, celle de bénéficier d'une offre de proximité satisfaisante. Les aliments "bio" et particulièrement les produits frais sont, en effet, aujourd'hui très inégalement présents dans les commerces parisiens. Il s'agit également de donner la possibilité aux agriculteurs de promouvoir leurs produits et aux Parisiens de les connaître.
On est face à une difficulté : l'absence d'une structuration suffisante de la filière biologique limite les initiatives locales. Aujourd'hui, très peu d'agriculteurs biologiques sont de fait présents sur les marchés. Diverses solutions peuvent toutefois être envisagées pour lever cette difficulté, telle que la mise en place d'une collaboration étroite entre la Ville de Paris et les différents Conseils régionaux, visant à assurer le développement et la promotion de filières régionales d'agriculture biologique dans les marchés alimentaires parisiens.
L'Association des Régions de France, lieu de concertation et d'échange entre les Conseils régionaux, serait à ce titre un interlocuteur privilégié. Il pourrait ainsi être envisagé que chaque Région soit chargée d'identifier et d'organiser en mini-filières ces agriculteurs biologiques à destination des marchés parisiens.
De son côté, la Ville de Paris pourrait s'engager à assurer la promotion de ces mini-filières via ces marchés alimentaires.
Ce v?u a pour objectif de poser le principe de la mise en place de cette collaboration. Je demande donc qu'une réflexion soit menée conjointement par la Ville de Paris et l'Association des Régions de France pour assurer le développement et la promotion de filières régionales d'agriculture biologique dans les marchés alimentaires parisiens.
Je vous remercie.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.
La parole est à Mme COHEN-SOLAL pour la réponse.
Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe. - Bien entendu, nous sommes tout à fait favorables à ce v?u, dans la mesure où nous cherchons désespérément quelquefois pour certains de nos marchés des filières "bio" qui ne répondent pas toujours présentes aux propositions que nous leur faisons de tenir des stands sur des marchés.
Par conséquent, toutes les opportunités sont bonnes, Monsieur PAGÈS, et j'accepte volontiers la collaboration de l'Association des Régions de France pour que nous ayons plus de produits "bio" sur les marchés à destination des Parisiennes et des Parisiens.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u n° 37 déposée par le groupe "Les Verts".
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u est adoptée. (2004, V. 127).