Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la condamnation des propos du président iranien à l’encontre de l’Etat d’Israël.

Déliberation/ Conseil municipal/ Novembre 2005 [2005 V. 440]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 6 décembre 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 6 décembre 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Mercredi 26 octobre dernier, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré devant 4.000 étudiants, à l?occasion d?une conférence intitulée ?Le monde sans le sionisme? que ?comme l?a dit l?imam (Khomeiny), Israël doit être rayé de la carte?. S?exprimant à cette occasion pendant près d?une heure, il a également mis en garde les dirigeants des pays musulmans contre la reconnaissance de l?Etat hébreu et a insisté sur le fait que le monde islamique était en conflit avec l?oppression mondiale?, terme utilisé pour désigner l?occident.

C?est la première fois depuis des années qu?un haut responsable de la république islamique va aussi loin dans une déclaration contre Israël. Il est insupportable que l?existence même d?un Etat légitime et démocratique puisse être ainsi menacée. La consternation est d?autant plus grande que, pour beaucoup, ces mots terribles, cet appel à l?anéantissement, semblaient appartenir à un passé révolu.

La situation au Moyen-Orient est délicate, cet accès déplorable de la part de l?Iran menace de saper les espoirs des peuples dans toute la région pour un futur plus pacifique et démocratique. La communauté internationale doit faire savoir à l?Iran qu?elle ne laissera pas une telle déclaration être validée.

Aussi, afin de promouvoir la paix dans le monde et entre les peuples, sur la proposition de M. Patrick BLOCHE et des membres du groupe socialiste et radical de gauche, le Conseil de Paris condamne fermement les propos du Président iranien,

Emet le voeu :

- que le Maire de Paris fasse part de la condamnation de ces propos au Ministre français des Affaires étrangères et à l?ambassadeur de la République islamique d?Iran en France.