Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

75 - QOC 2004-362 Question de M. Christophe LEKIEFFRE et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris sur l'ouverture des mairies d'arrondissement, le samedi après-midi

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2004


Libellé de la question :
"Les Parisiens, apprend-on dans la presse, devraient bientôt pouvoir se marier le samedi après-midi, à Paris. Il s'agirait de faire face à une demande de plus en plus souvent exprimée auprès des maires d'arrondissement.
Christophe LEKIEFFRE et les élus du groupe U.M.P. demandent au Maire de Paris de bien vouloir leur donner les informations sur cette nouvelle possibilité offerte aux Parisiennes et Parisiens : la date de la mise en place de cette mesure, si elle sera effective à tout Paris, ainsi que les conditions de mise en oeuvre d'un élargissement des plages horaires pour les mariages à toute la journée du samedi.
Est-il envisageable, alors, d'ouvrir tous les services de la mairie, ce même jour, afin d'assurer ainsi un meilleur service public, comme cela est envisagé pour d'autres structures de la Ville ?"
Réponse (M. François DAGNAUD, adjoint) :
"Plusieurs maires et élus d'arrondissement ont manifesté leur souhait d'élargir les célébrations de mariage aux samedis après-midi. Tout récemment encore, le débat au Conseil de Paris sur la simplification des relations avec les usagers s'en est fait l'écho.
En effet, la Capitale est aujourd'hui l'une des rares villes de France où les mariages civils ne sont pas ordinairement célébrés le samedi après-midi.
Cette particularité pose de plus en plus problème car la progression régulière du nombre de mariages à Paris sature les plages horaires offertes le samedi matin. Alors que la cérémonie civile est souvent la seule cérémonie de mariage, le créneau du samedi matin peut soulever de réelles difficultés aux Parisiens notamment dans la gestion de leurs invités.
Dans cet esprit, j'ai donc demandé à la DDATC de travailler avec les mairies d'arrondissement qui le souhaitent afin qu'un dispositif ad hoc soit mis en place avec les agents concernés.
Sa mise en ?uvre n'est pas une obligation et dépendra de la volonté des maires d'arrondissement. Une liberté totale d'appréciation et d'organisation est donc laissée aux mairies qui pourront par exemple procéder par un simple glissement des créneaux horaires de célébration (de la semaine ou du samedi matin vers certains samedis après midi), ce qui se fait déjà d'ailleurs dans certains arrondissements (comme dans le 15e ou dans le 19e).
Enfin cette nouvelle possibilité offerte aux Parisiens de se marier le samedi après-midi n'est toutefois en rien synonyme ou annonciatrice d'une extension de l'ouverture des services administratifs des mairies d'arrondissement le samedi."