Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

58 - QOC 2004-344 Question de Mme Géraldine MARTIANO et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police sur le principe de mettre en place un plan "sécheresse" intégrant les mesures sanitaires prévues en cas de canicule

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2004


Libellé de la question :
"L'Ile-de-France, et Paris en particulier, semblent connaître une sécheresse latente : la pluviosité depuis l'hiver étant très faible.
Ce phénomène peut avoir de graves répercussions en terme de pollution. Chacun conserve en mémoire les effets dramatiques de la canicule d'août 2003, aussi une telle situation aux approches de l'été présente de grands risques.
Géraldine MARTIANO et les élus du groupe U.D.F. souhaitent savoir si un plan sécheresse a été conçu ou s'il le sera, s'il intègre les mesures sanitaires prévues en cas de canicule. Ils aimeraient que ce document et ses prescriptions soient distribués aux élus du Conseil du Paris."
Réponse de l'Adjoint au Maire de Paris non parvenue.
Réponse
(M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Le Plan régional d'alimentation en eau potable, établi sous la responsabilité du Préfet de la Région Ile-de-France, Préfet de Paris, a été signé en 1999 et concerne l'agglomération parisienne. Il permet notamment une interconnexion des réseaux d'eau potable ou des réserves entre départements ou opérateurs afin d'alimenter un secteur rendu défaillant ainsi que l'acheminement et la distribution de volumes d'eau supplémentaires.
Ce plan est déclenché par le Préfet de Région, en accord avec le Préfet de police, afin d'assurer la coordination des services si la crise affecte plusieurs départements ou si des moyens supplémentaires sont nécessaires au sein d'un département pour y faire face.
Dès lors que la crise ne frappe qu'un seul département, le Préfet de département met en ?uvre un Plan départemental de secours spécialisé en eau potable et prend les mesures opérationnelles appropriées, telles que l'arrêt de la distribution, la répartition des capacités complémentaires d'alimentation en eau potable.
L'épisode de sécheresse d'octobre 2003 sur la Marne a été l'occasion d'expérimenter de façon très concrète la mise en ?uvre de certaines des modalités contenues dans le plan régional. A cette occasion, le Préfet de Région a pris un arrêté cadre visant à limiter l'usage de l'eau dans l'ensemble des départements concernés.
Dans le cadre de la mise en ?uvre de ce plan, le rôle du Préfet de police est d'assurer la logistique des secours et la distribution d'eau potable par divers moyens : bouteilles, camions citernes...
Il faut ajouter que le 25 mai dernier, s'est tenue à la Préfecture de Région une réunion dont l'objectif était de réactualiser ce dossier afin de prévoir les conséquences de la survenue d'une nouvelle période de sécheresse en Ile-de-France.
Ses conclusions ont été les suivantes :
- en cas de canicule survenant dès le mois de juin, période de forte demande, les opérateurs seraient à même de faire face à un accroissement sensible de la consommation en eau ;
- le niveau des nappes demeure un sujet d'attention ;
- les interconnexions entre opérateurs et échanges d'information entre les différents acteurs fonctionnent bien ;
- le problème de l'eau embouteillée doit être traité en priorité. En cas de crise, il conviendra de mettre en place une logistique consistant en la réquisition de camions citernes et de trains permettant d'acheminer dans la Région de grandes quantités d'eau.
Je puis vous assurer de l'extrême vigilance des services de l'état sur ces questions, en particulier en cas de vague de forte chaleur."