Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

100 - QOC 2004-327 Question de Mme Marie-Pierre MARTINET, MM. Alain RIOU, Denis BAUPIN et des membres du groupe "Les Verts" à M. le Maire de Paris concernant le classement au titre des monuments historiques des ouvrages restants de l'ancien réseau des sources du nord

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2004


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à la question de Mme Marie-Pierre MARTINET, MM. Alain RIOU, Denis BAUPIN et des membres du groupe "Les Verts" à M. le Maire de Paris concernant le classement au titre des monuments historiques des ouvrages restants de l'ancien réseau des sources du nord.
La parole est à Mme MARTINET.
Madame MAZETIER ?
Je rappelle que le principe des questions, c'est un échange dynamique, rapide.
Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - C'est pour moi que vous dites ça ?
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Non, pas du tout. Mais, je trouve que les réponses qui sont lues sont beaucoup trop longues.
Madame MARTINET, allez-y.
Mme Marie-Pierre MARTINET. - Cela concerne la parcelle de la rue des Guigniers ? C'est cela ? Comme j'en ai une autre. C'est bien cela ?
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Absolument.
Mme Marie-Pierre MARTINET. - C'est donc un projet qui comprend des ateliers...
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - L'ancien réseau des sources du Nord, c'est cela ?
Mme Marie-Pierre MARTINET. - Ce n'est pas cela, donc je passe juste au-dessus.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Moi, j'en suis à l'ancien réseau des sources du Nord.
Mme Marie-Pierre MARTINET. - Ce n'est pas grave.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - C'est la question 327.
Mme Marie-Pierre MARTINET. - Je vais être assez rapide car il y a des avis, des propositions faites par la Commission régionale du patrimoine et des sites et la Commission supérieure des Monuments historiques qui se sont prononcées à l'unanimité pour que soient classés un certain nombre d'ouvrages de l'ancien réseau des sources du nord. Donc la demande de classement au titre des Monuments historiques des regards, des sections restantes du grand Aqueduc de Belleville, la petite galerie arrivant au canal Saint-Martin, la galerie de l'Aqueduc Saint-Louis et l'inscription à l'Inventaire supplémentaire du puits de l'hôpital Saint-Louis, tous ces ouvrages sont propriétés de la Ville. Il ne manque plus que l'émission d'arrêté pour que ce classement puisse être effectif.
La question est donc très simple : quand cet avis sera-t-il rendu pour protéger ces monuments bientôt historiques ?
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Vous avez la parole, Madame MAZETIER.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe. - C'est un peu étonnant qu'on demande l'avis puisque la Ville siège, à travers son Maire et donc son adjointe, à la Commission régionale du patrimoine et des sites, qui a donc déjà dit et proposé à la Commission nationale des monuments historiques le classement de ces regards des eaux, donc on est naturellement pour, puisqu'on a voté pour en mars 2003.
Mais si, formellement, le Préfet nous a ressaisi, il lui a été répondu naturellement positivement. La DRAC vient d'adresser, par courrier en date du 2 juin 2004, une demande d'accord pour classement à la Ville de Paris. Et une délibération formalisant cet accord devrait être présentée au plus tard à la séance du Conseil de septembre prochain. Mais c'est un peu curieux, alors qu'on siège au titre de la Ville et du Maire de Paris dans cette Commission, que tout cela prenne autant de temps. Mais voilà, il vous sera donné satisfaction.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Madame MARTINET, êtes-vous satisfaite ?
Mme Marie-Pierre MARTINET. - Oui, je suis satisfaite.
Je suis étonnée que les choses ne se soient pas administrativement organisées plus vite. C'est tout.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je vous remercie.
Vous aurez d'autres questions, Madame MAZETIER. Ne vous inquiétez pas.