Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, DDEE 123 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention de partenariat avec l’association “Capital Games” relatif notamment à l’attribution d’une subvention annuelle de fonctionnement. Montant : 35.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2005


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous passons à l?examen du projet de délibération DDEE 123 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention de partenariat avec l?association ?Capital Games?, relatif notamment à l?attribution d?une subvention annuelle de fonctionnement pour un montant de 35.000 euros.

Monsieur Alain MORELL, vous avez la parole.

M. Alain MORELL. - Merci, Madame la Maire.

Effectivement, par ce projet de délibération, vous nous proposez une convention de partenariat et une subvention, comme vous venez de le dire, de 35.000 euros pour l?association ?Capital Games?, qui regroupe 38 entreprises dont 23 entreprises parisiennes autour d?un objectif : créer des synergies dans le secteur des jeux vidéo, afin de renforcer la compétitivité, l?attractivité du territoire parisien en la matière.

Ceci s?inscrit dans le cadre d?une politique offensive de développement économique dans lequel vous placez ce projet, Monsieur le Maire.

Car n?en déplaise aux pleureurs de service qui basent leur fonds de commerce électoral sur le dénigrement et préfèrent rabaisser leur ville, Paris est bien engagée dans une démarche volontaire, méthodique, déterminée pour favoriser le développement économique ou le préserver dans les domaines déjà les plus compétitifs.

Cette convention s?inscrit pleinement dans les projets proposés par Paris et la Région, pour faire partie des pôles de compétitivité et qui viennent d?ailleurs aujourd?hui d?être retenus par l?Etat. Ils vont bénéficier d?un effort financier particulier de la part de la collectivité publique. Aux côtés des secteurs des logiciels et de la santé, le domaine image, multimédia et vie numérique est ainsi un des atouts majeurs de Paris et de l?Ile-de-France dans le cadre d?une concurrence économique généralisée.

Tout l?enjeu des pôles de compétitivité est de contribuer à développer une capacité d?innovation dans un domaine où l?avance est sans cesse remise en question par l?attractivité d?autres zones dans le monde. L?innovation, c?est bien entendu, le rayonnement international, mais c?est aussi et surtout l?emploi.

Il s?agit donc de peser de tout le poids de la Ville pour favoriser les concentrations souvent nécessaires pour l?innovation technologique, concentration de moyens qui optimisent les investissements et rapprochements des acteurs pour renforcer les coopérations utiles.

Ce projet image, multimédia, vie numérique est un projet original en termes de contenu, jeux vidéo, éducation en ligne, gestion des connaissances, haute définition, soit une ambition qui consiste à créer ou maintenir 35.000 emplois en Ile-de-France. C?est un projet porteur sur le plan de l?emploi car tourné vers l?avenir, c?est-à-dire vers des secteurs non traditionnels, autres que l?électronique pure ou les télécommunications.

Il s?inscrit, en effet, dans la bataille des contenus et des connaissances qui nourriront le plus, les emplois de demain. Et puis, de la production des jeux vidéo aux applications d?imagerie médicale ou à la capacité d?opération en réseau, les cheminements, les imbrications sont très nombreuses et souvent très fécondes. Ainsi, favoriser le développement local par des systèmes productifs locaux organisés au sein d?ensembles structurés est la bonne démarche.

Et donc ?Capital Games? permet aux entreprises issues des incubateurs ou des pépinières d?entreprises soutenues par le Département de s?insérer dans un réseau qui favorisera leur développement et donc leur pérennité, espérons-le.

Monsieur le Maire, avec votre adjoint chargé du développement, Christian SAUTTER et votre équipe, c?est par l?association des acteurs publics et des fonds privés, et la mutualisation des ressources, dans le cadre d?une démarche régulièrement évaluée que Paris montre la force de son engagement et se dote de la meilleure capacité de développement économique au service de l?emploi.

Merci.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci.

Je donne la parole à M. SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, adjoint, au nom de la 2e Commission. - Madame la Maire, je remercie Alain MORELL de son intervention qui, si je puis dire, tombe à point nommé puisque le Gouvernement, et je crois que ceci mérite d?être écouté sur tous les bancs de notre Assemblée, vient de classer parmi les 15 premiers pôles nationaux, les trois pôles de compétitivité qui avaient été proposés par la Région Ile-de-France et par Paris.

Celui sur la santé qu?Alain LHOSTIS et moi avons surveillé de près, même si ce projet est avancé par des industriels, par des chercheurs, par des universités, c?est un très beau projet sur la santé, puisqu?on y trouve l?Institut du cerveau et de la moelle poussé par l?hôpital de la Pitié-Salpêtrière, on y retrouve l?Institut de la vision de l?hôpital des Quinze-vingt, on y retrouve un pôle diabète et le Canceropôle qui a un dynamisme auquel Alain LHOSTIS n?a pas peu contribué.

Deuxième pôle, c?est le pôle logiciel des systèmes complexes, le pôle Systématic, auquel le laboratoire d?informatique de Paris VI appelé LIP 6 par les intimes : 500 chercheurs de très haute qualité, de qualité américaine et très en avance sur aussi bien la Chine que sur l?Inde, apporte son concours. C?est un deuxième pôle qui a été labellisé.

Enfin, le troisième pôle, image, multimédia, vie numérique que nous avons présenté avec la Seine-Saint-Denis, avec les Hauts-de-Seine, avec la Seine-et-Marne. Et bien, c?est un projet qui cherche à mettre sur les autoroutes de l?information, des contenus les plus riches possibles, notamment d?un point de vue culturel.

C?est dans ce troisième pôle de compétitivité que s?inscrit ?Capital Games?. M. MORELL a bien expliqué que c?est une sorte de regroupement d?entreprises dans le secteur des jeux vidéo, secteur qui est important puisque les ventes mondiales de jeux vidéo dépassent les ventes mondiales du cinéma.

Evidemment, comme Mme MARTINET l?a souhaité, il faut pousser des jeux vidéo qui ne sont pas violents comme le sont beaucoup de jeux vidéo d?autres pays, mais c?est une source de création d?emploi : 500 à mille emplois sont prévisibles pour renforcer cette activité qui fleurit principalement à l?est et au nord de Paris.

Je crois que c?est un beau projet et j?appelle à voter ce projet de délibération.

(M. Alain LHOSTIS, adjoint, remplace Mme Anne HIDALGO, première adjointe, au fauteuil de la présidence).

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 123.

 

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, DDEE 123).