Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, SG 96 - Subvention à l’association “Mouvement pour l’Abolition de la Prostitution et de la Pornographie et toutes formes de violences sexuelles et discriminations sexistes”. - Montant : 4.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2005


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous examinons tout de suite le projet de délibération SG 96 relatif à l?attribution d?une subvention de 4.000 euros à l?association ?Mouvement pour l?abolition de la prostitution et de la pornographie et toutes formes de violences sexuelles et discriminations sexistes?.

Madame BAUD, vous avez la parole.

Mme Dominique BAUD. - Je ne peux que souscrire à un tel soutien au profit d?une association qui lutte contre les violences faites aux femmes mais aussi contre la discrimination sexiste.

L?association pour laquelle vous proposez une subvention ayant parmi ses objectifs la dénonciation par tous les moyens légaux des instruments de propagande qui normalisent l?objeti-sation des femmes ne peut obtenir que notre approbation.

Mais si j?interviens aujourd?hui, c?est pour exprimer ma surprise devant le fait que le Maire de Paris souhaite subventionner une association comme celle-ci. En effet, il n?a jamais été répondu à une demande d?interdiction d?une publicité demandée à l?unanimité moins une voix par le Conseil du 15e arrondissement en novembre dernier, ni donné de suite au courrier adressé à son intention à ce sujet.

Il serait opportun de savoir comment vous répondriez demain si cette association vous sollicitait pour les mêmes faits. Il faut subventionner une association avec de tels objectifs, mais pas simplement pour se donner bonne conscience. L?important est de réagir rapidement lorsque la situation l?exige.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame BAUD pour cette intervention brève et dense.

Mme HIDALGO vous répond.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, au nom de la 1ère Commission. - Oui, une réponse aussi brève et aussi dense, je l?espère. Ce n?est pas la première fois que nous subventionnons cette association avec laquelle nous travaillons depuis le début de la mandature, et nous avons engagé ce travail sur les représentations des rôles, des modèles masculins et des modèles féminins pour les jeunes enfants.

L?idée est de travailler ensuite avec les personnels de la Ville de Paris, notamment, dans les bibliothèques pour justement avoir une meilleure compréhension et, parfois, sélectionner des ouvrages qui ne soient pas des véhicules de stéréotypes.

Voilà, Madame BAUD, nous travaillons avec cette association comme avec beaucoup d?autres. Je ne sais pas à quel courrier vous faites référence. Nous intervenons dans le champ des responsabilités qui sont les nôtres et il ne nous appartient pas de nous substituer au bureau de vérification de la publicité qui dépend, ou du moins, vous pouvez le saisir par le biais des autorités ministérielles.

Comme souvent vous faisiez référence à la Ministre de la Parité pour montrer à quel point elle était en avance par rapport à ce que fait la politique de la Ville, je suis au regret de constater qu?il n?y a plus de Ministre de la Parité et de l?Egalité femme/homme. Donc tout ce travail sur la représentation des stéréotypes sexistes se trouve bien en panne au niveau du Gouvernement.

J?espère que les élus de votre groupe et les ministres appartenant à la même sensibilité politique, que vous, seront sensibles à vos propos.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame HIDALGO.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SG 96.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, SG 96).