Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la situation d'Alberto Pizango Chota et Santiago Manuin Valera.

Déliberation/ Conseil municipal/ Octobre 2009 [2009 V. 338]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 8 décembre 2009.

Reçue par le représentant de l?Etat le 8 décembre 2009.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal

Considérant la situation des communautés indigènes d'Amérique du Sud, dont une grande partie vit en dessous du seuil de pauvreté ;

Considérant que la mise en valeur des terres de l'Amazonie ne doit pas se faire au détriment des populations qui y vivent, ni porter atteinte aux grands équilibres écologiques, déterminants pour l'avenir de la planète ;

Considérant que Alberto Pizango Chota et les deux autres dirigeants de l'Association Interethnique de Développement de l'Amazonie Péruvienne (AIDESEP), contraints de demander l'asile politique au Nicaragua, d'une part, et Santiago Manuin Valera, grièvement blessé lors de la répression d'une manifestation pacifique, d'autre part ne devraient pas être inquiétés en raison de leur combat pour la préservation de leurs terres d'origine ;

Considérant que le Maire de Paris a déjà démontré son attachement à la cause des populations indigènes, notamment par le soutien apporté au Mouvement des Sans Terre, qui a célébré ce mois-ci son 25e anniversaire, et à celle de la lutte contre la déforestation, notamment par la présentation de l'exposition Rainforests Project à l'Hôtel de Ville ;

Sur la proposition de M. Pierre SCHAPIRA au nom de l'Exécutif,

Emet le voeu :

- que le Maire de Paris écrive au Président du Pérou pour rappeler son attachement aux droits des peuples indigènes, tant d'un point de vue environnemental que social, et à la situation personnelle d'Alberto Pisango Chota, des deux autres membres de l'AIDESEP et de Santiago Manuin Valera. Il souhaite également que ces questions fassent prochainement l'objet d'une réunion entre une délégation d'élus parisiens et l'Ambassadeur du Pérou en France pour un échange approfondi sur la situation de ces populations comme de leur territoire.