Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, SGRI 5 - Subvention de fonctionnement à l’associa-tion “La Maison de l’Europe de Paris”, sise 35-37, rue des Francs-Bourgeois (4e). - Montant : 323.282 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2005


Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Mes chers collègues, nous examinons le projet de délibération SGRI 5 relatif à l?attribution d?une subvention de fonctionnement à l?association ?La maison de l?Europe de Paris? 35-37, rue des Francs-bourgeois, dans le 4e arrondissement.

Je donne la parole à Mme Geneviève BERTRAND.

Mme Geneviève BERTRAND. - Merci, Madame la Maire.

Comme chaque année depuis le début de la mandature, j?ai souhaité intervenir sur l?attribution d?une subvention à ?La maison de l?Europe de Paris? pour se féliciter que celle-ci arrive, bien que tardivement. Elle est cette année de 235.000 euros, c?est-à-dire, substantiellement plus que l?année dernière et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Seulement, je me fais le porte-parole de la présidente de l?association qui estime que celle-ci arrive bien tard et qu?elle est amenée à utiliser des ressources commerciales de location de salles pour faire le trait d?union entre les fonds de l?année 2004 et ceux de l?année 2005.

Je pense qu?il y aurait un grand avantage à précipiter nos attributions de subventions et à les rendre particulièrement utiles.

Je souhaite mettre l?accent sur la volonté qui anime cette nouvelle équipe de ?La maison de l?Europe? qui, à la fois, diversifie ses ressources ou cherche à les diversifier, et élargit ses publics et multiplie ses activités.

Elle a diversifié ses ressources cette année en bénéficiant, en particulier, d?une subvention du Ministère des Affaires étrangères au titre de la ?mission Europe? pour préparer le débat sur le référendum du 29 mai, mais c?est évidemment une subvention qui n?est que temporaire et qui ne sera pas renouvelée. Elle a par ailleurs obtenu du Conseil régional une subvention de 50.000 euros qui aussi est unique et non renouvelée, puisqu?elle doit être affectée à la création d?un centre d?information dans les locaux de l?Hôtel de Coulanges.

Par conséquent, c?est seulement la Ville de Paris qui contribue au financement de cette association. D?ailleurs, en contrepartie, ?La maison de l?Europe? souhaiterait que ses activités soient beaucoup mieux connues des Parisiens et notamment des Conseillers de Paris.

Chacun des 163 conseillers reçoit d?ailleurs, à présent, un courrier d?information des activités, et je pense qu?il serait important de manifester notre intérêt à l?égard de ces activités.

En ce qui concerne ses publics, elle s?élargit aux jeunes, c?est vrai qu?elle dépasse ou tente de dépasser son ? stock? de 400 adhérents, ce qui est très faible, pour s?ouvrir aux jeunes en particulier ?Europa Nova? ou ?Café Babel? qui lui donnent un retentissement beaucoup plus large.

Enfin, elle multiplie ses activités au-delà des conférences ou de l?accueil d?ambassadeurs qui viennent exposer les particularités de l?Etat membre qu?ils représentent. Elle a, par exemple cette année pour la deuxième fois, fait une manifestation tendant à distribuer le prix de l?initiative européenne. C?était spécialement intéressant de voir un public inhabituel, dans ces locaux, composé en grande part de journalistes, puisqu?elle décernait son prix à Christine OCKRENT et Serge JULY pour l?émission ?France-Europe-Express? et à ?Ouest France? pour ses activités européennes.

Je crois que Mme la Présidente fait en petit ce qu?il serait indispensable de faire en grand. Après le choc du référendum du 29 mai et alors que, heureusement, les Français se sont enfin emparés de ce qui les regarde, il y aurait un immense intérêt à mettre l?information européenne à la disposition des Français, des Franciliens et des Parisiens, et aussi à faciliter une formation à l?Europe parce qu?on a entendu des choses tellement bizarres tout au long de cette campagne, que je pense qu?il y aurait un grand progrès à faire dans ce pays pour porter l?information et la formation au niveau des ayants droit, ne serait-ce qu?en ce qui concerne les entreprises : faire connaître les directives de près à ceux qu?elles concernent éviterait que l?on ait des débats peu fondés, ou un peu vains, ou tronqués sur telle ou telle directive dont j?éviterai de rappeler des noms qui font mal.

Par conséquent, nous ne pouvons que soutenir l?action de cette association, avec un petit regret qui consiste à ne pas prendre en compte le poids du passé, c?est-à-dire à vouloir de force mettre un vin nouveau dans de vieilles outres, ce qui rend la tâche de la nouvelle équipe particulièrement difficile et ce qui fait qu?une image ancienne perdure dans une institution qui se voudrait pourtant renouvelée.

Par conséquent, nous soutenons, évidemment, l?attribution de cette subvention à la Maison de l?Europe. Merci, Madame la Maire.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci, Madame BERTRAND.

Pour vous répondre, je donne la parole à M. Pierre SCHAPIRA.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Merci, Madame BERTRAND. Je commencerai par la fin? pour faire plus court !

Le poids du passé, vous avez entièrement raison, est extrêmement lourd, mais on a décidé finalement de faire comme cela. Il y a eu des rapports de l?Inspection générale ; on aurait pu donner des suites judiciaires ; nous ne l?avons pas fait ; nous avons préféré faire autrement. Grâce à CatherineLALUMIÈRE et au nouveau conseil d?administration, où tous les groupes politiques de cette Assemblée sont représentés, je pense que le travail qui est fait est très utile. Vous l?avez décrit, je n?y reviendrai pas. Je suis entièrement d?accord avec ce que vous avez dit et notamment sur le fait que vous soutenez l?attribution d?une subvention de 235.000 euros, ce qui n?était jamais arrivé jusque-là, et je crois que c?est une très bonne chose.

Le point que je voudrais évoquer rapidement, c?est que vous avez entièrement raison quand vous dites que la Maison de l?Europe fait en petit ce qu?on pourrait faire en grand. Nous sommes en recherche d?un nouveau lieu, c?est extrêmement compliqué. Nous sommes en cours d?étude. Ce n?est pas pour demain, mais nous y travaillons. Je vous remercie, chère collègue.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur SCHAPIRA.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SGRI 5.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, SGRI 5).