Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

23 - QOC 99-1022 Question de Mme Olga TROSTIANSKY et des membres du groupe socialiste et apparentés, à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, concernant le recrutement d'emplois-jeunes chargés de l'accompagnement de personnes handicapées

Débat/ Conseil général/ Septembre 1999


Libellé de la question :
"La Ville de Paris a récemment indiqué qu'elle comptait recruter 20 emplois-jeunes chargés de l'accompagnement des personnes handicapées.
Mme Olga TROSTIANSKY et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de leur indiquer la répartition géographique de ces emplois-jeunes selon les arrondissements, de leur préciser les missions exactes de ceux-ci et les modalités selon lesquelles les personnes handicapées ou les associations concernées pourront faire appel à leurs services."
Réponse (Mme Nicole CATALA, vice-président) :
"Le recrutement d'une vingtaine d'emplois-jeunes correspondant à des postes d'agents d'accompagnement de personnes dépendantes (âgées et handicapées) avait été prévu dans le cadre de la création de plates-formes de coordination gérontologique et de plates-formes pour les personnes handicapées.
Il devient effectif au fur et à mesure de la création des plates-formes.
A titre expérimental, une première plate-forme pour les personnes handicapées appelée provisoirement "Maison-Paris-Handicap" a été créée sur le 14e arrondissement. Un emploi-jeune y a été affecté début septembre et un deuxième emploi-jeune sera ensuite créé en fonction de l'augmentation des besoins, notamment en ce qui concerne l'accueil du public.
Ces agents sont chargés, dans un premier temps, de créer un réseau des différents partenaires concernés par la politique en faveur des personnes handicapées du 14e arrondissement. Il s'agit pour ces partenaires d'échanger de l'information et de se coordonner afin de :
- favoriser l'insertion des personnes handicapées dans la cité ;
- faciliter la vie à domicile des personnes handicapées ;
- connaître leurs besoins pour adapter les structures à leurs attentes.
Dans un deuxième temps, sera développé l'accueil direct des personnes handicapées elles-mêmes.
Par ailleurs, le Département de Paris subventionne trois associations assurant le transport des personnes handicapées parisiennes.
En ce qui concerne les personnes âgées, les 6 premières plates-formes gérontologiques, dont le principe a été voté par le Conseil de Paris le 23 mars dernier, sont maintenant installées. Ces structures couvrent les 1er, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e,14e, 15e, 16e, 18e et 20e arrondissements. Un recrutement est en cours pour affecter à chacune un emploi-jeune le plus rapidement possible.
Ces agents seconderont les coordonnateurs responsables des plates-formes gérontologiques dans l'animation des réseaux locaux et augmenteront les capacités de réponse de ces structures aux demandes des associations et du public. Des plaquettes seront prochainement largement diffusées précisant les modalités pratiques d'accès à ces structures et notamment les numéros de téléphone mis à la disposition du public."