Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la dénomination d'un lieu emblématique de Paris du nom de Michel Foucault.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2004 [2004 V. 118]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 29 juin 2004.
Reçue par le représentant de l'Etat le 29 juin 2004.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,
Michel Foucault, philosophe et historien, a marqué de son empreinte le champ intellectuel français de la seconde moitié du vingtième siècle. Né à Poitiers en 1926, il s'installa à Paris dès le début des années quarante pour y suivre les cours du lycée Henri IV. Normalien à partir de 1946, il devint agrégé de philosophie en 1951. Il partit alors plusieurs années pour la Suède, l'Université de Hambourg et de Varsovie. Michel Foucault rentra en France en 1960 pour prendre la direction du département de philosophie de l'Université de Clermont-Ferrand puis en 1968 celui de l'Université de Paris 8 qu'il créa. Deux ans plus tard il fut élu au Collège de France comme titulaire de la Chaire d'histoire des systèmes de pensée.
Son ?uvre littéraire et scientifique mêlant histoire, philosophie et épistémologie s'étend dans de nombreux domaines du savoir du monde social. La qualité de ses productions lui vaut une reconnaissance nationale - son parcours professoral le montre - mais également internationale. La trace laissée par Michel Foucault dans le monde des sciences sociales et des idées justifie que Paris renoue pour l'occasion avec sa tradition d'honorer les grands scientifiques comme ce fut le cas pour Emile Durkheim ou Fernand Braudel en sciences sociales, en leur dédiant une parcelle de son espace public.
L'héritage de Michel Foucault permet toujours d'éclairer la société contemporaine du double point de vue de son apport scientifique et militant. Sa lutte engagée pour le respect des droits et des libertés des personnes contribue aussi de manière certaine à sa mémoire et à son apport encore actuel au débat public.
Son intérêt pour la reconnaissance des droits des personnes emprisonnées ou maltraitées fit l'objet de nombreuses interventions de sa part, qu'il s'agisse de sa participation aux Comités de défense de la vie et des droits des travailleurs immigrés ou encore ses actions au sein du G.I.P., le Groupe d'informations sur les Prisons qu'il créa en 1971. Son engagement ne se dissocia pas de son travail de chercheur puisqu'il y consacra en 1975 un essai, Surveiller et Punir, qui en ces temps actuels de phobie sécuritaire, reste une référence à qui veut comprendre les mécanismes politiques et sociaux de l'institution carcérale.
Sa lutte contre toutes les discriminations l'amena à étudier la considération de l'homosexualité comme forme de discrimination mentale dans la société. La persistance en France d'actes homophobes trente ans après l'écriture de ses ouvrages montre là encore l'actualité de la pensée de Michel Foucault et son apport toujours vif à notre réflexion sur les questions de société.
Pour toutes ces raisons et sur la proposition de Mme Nicole AZZARO, M. Christophe GIRARD et des élu(e)s du groupe "Les Verts",

Emet le v?u :

Qu'un lieu emblématique de Paris soit baptisé du nom de Michel Foucault.