Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

110 - QOC 98-330 Question de M. Christophe CARESCHE et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris au sujet de la réalisation d'un jardin public, rue Boinod (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1998


Libellé de la question :
" Mme Françoise de PANAFIEU, adjoint au Maire chargé des Parcs, Jardins et Espaces verts, a confirmé dans une lettre récente à M. Christophe CARESCHE et aux membres du groupe socialiste et apparentés la prochaine réalisation d'un jardin public situé rue Boinod (18e).
M. Christophe CARESCHE souhaiterait obtenir des éclaircissements sur les points suivants :
M. le Maire de Paris peut-il lui confirmer que les crédits nécessaires seront bien inscrits dans la proposition de budget d'investissement du 18e arrondissement pour 1999 ?
En effet, en juillet dernier, cette opération ne figurait pas dans les propositions de budget présentées au Maire du 18e arrondissement. En outre, les termes employés par Mme Françoise de PANAFIEU laissent subsister une équivoque sur ce point, puisqu'il est question de crédits demandés par la Mairie de Paris.
Mme Françoise de PANAFIEU l'informe par ailleurs que la Direction des Parcs, Jardins et Espaces verts est " en mesure de finaliser pour la fin 1998 le programme du jardin et l'esprit du thème végétal dans lequel il pourra être conçu, pour une réalisation courant 1999 ".
Cette formulation ne laisse pas de le préoccuper car, s'agissant d'une superficie inférieure à un hectare, ce jardin a vocation à être géré par le Conseil d'arrondissement. Il serait donc pour le moins paradoxal que celui-ci ne soit pas étroitement associé à sa conception ainsi qu'à la définition de " l'esprit du thème végétal " qu'il incarnera.
M. Christophe CARESCHE n'imagine pas, connaissant l'attachement de M. le Maire de Paris à la concertation, qu'un jardin public puisse voir le jour dans Paris sans que les élus d'arrondissement et les associations de quartier n'aient été consultés.
C'est pourquoi il souhaiterait qu'il lui confirme qu'une telle concertation sera mise en place dans les semaines à venir. "
Réponse (Mme Françoise de PANAFIEU, adjoint) :
" Un crédit de 4,55 millions de francs destiné à la réalisation d'un jardin à l'angle des rues Boinod, Amiraux et Poissonniers sera inscrit au projet de budget d'investissement pour l'exercice 1999 qui sera proposé prochainement à l'approbation du Conseil de Paris.
L'élaboration du projet de ce jardin se fera dans les conditions pratiquées depuis des années pour les espaces verts d'une superficie inférieure à un hectare. Le Maire d'arrondissement sera saisi d'une esquisse qu'il présentera, s'il le désire et selon les formes qu'il choisira, aux associations de quartier. La Direction des Parcs, Jardins et Espaces verts tiendra compte de ses observations et des résultats de la consultation pour établir le programme dont le Conseil d'arrondissement sera appelé à délibérer conformément à l'article L. 2511-16 du Code général des collectivités territoriales.
Cette procédure pratiquée depuis des années va plus loin dans le sens de la concertation avec les Maires et les Conseils d'arrondissement que ne l'exige la loi du 31 décembre 1982 relative à l'organisation administrative de Paris, Lyon, Marseille. "