Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

14 - 2011, Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche en soutien aux associations, médecins et malades drépanocytaires.

Débat/ Conseil général/ Mars 2011



 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons à l?examen de la proposition de v?u référencée n° 4 G dans le fascicule, déposée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, visant à soutenir les associations, médecins et malades drépanocytaires.

Ce v?u est présenté par le Président, M. Ian BROSSAT pendant une minute, et M. LE GUEN lui répondra.

Vous avez la parole.

M. Ian BROSSAT. - Merci, Monsieur le Président.

Vous le savez, la drépanocytose est une maladie héréditaire de l?hémoglobine. En France, la population de drépanocytaires est en constante progression, avec 330 naissances d?enfants malades et une population importante non recensée de malades venus d?Afrique ou des D.O.M.-TO.M., dont la plus grande partie  d?ailleurs en Ile-de-France.

C?est la raison pour laquelle la Ville de Paris a créé en 2006, à l?initiative de M. Alain LHOSTIS, alors adjoint chargé de la santé, un centre d?information et de dépistage de la drépanocytose ; ce centre est le premier de ce type créé en France métropolitaine.

En 2009, le Gouvernement a annoncé un plan pour la drépanocytose dont les médecins, malades et associations attendent toujours la mise en place.

Pour toutes ces raisons, nous voulons que par ce v?u, le Conseil de Paris soutienne l?appel lancé par de nombreuses associations et que nous demandions à M. le Maire de Paris de s?adresser à Mme la Ministre de la Santé pour qu?elle communique sur l?état d?avancement de la mise en ?uvre du plan drépanocytose et du calendrier des actions prévues par l?État.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur BROSSAT. Exactement une minute !

La parole est à M. LE GUEN, qui va nous donner l?avis de l?Exécutif.

M. Jean-Marie LE GUEN. - Tout à fait favorable !

M. Ian BROSSAT a bien rappelé ce qu?était cette maladie, son impact. C?est une maladie que l?on soigne, mais dont on ne guérit pas, donc une espèce de maladie moderne, puisque les maladies modernes, ce sont ces maladies chroniques que l?on doit prendre en charge tout au long de la vie.

La Ville de Paris a mené une action depuis 2006 avec notre collègue, M. Alain LHOSTIS, une action tout à fait positive et ambitieuse, la première, unique en métropole d?ailleurs, et nous soutenons donc tout à fait l?idée qu?il devrait et qu?il doit y avoir une politique nationale qui soit mise en ?uvre.

Nous sommes en soutien avec l?action de ces associations et nous demandons au ministère d?avoir une politique aussi ambitieuse que celle de la Ville de Paris.

C?est un problème de santé publique tout à fait légitime.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur LE GUEN.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée à l?unanimité. (2011, V. 11 G).