Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

11 - 2011, Vœu déposé par le groupe PSRGA relatif aux horaires du centre de santé Marcadet (18e).

Débat/ Conseil général/ Février 2011



 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l'examen du v?u n° 10 G, relatif aux horaires du centre de santé Marcadet. Il a été déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés et c'est Mme Claudine BOUYGUES qui le présente.

Mme Claudine BOUYGUES. - Merci beaucoup, Madame la Présidente.

Je voulais effectivement attirer votre attention, au nom de

M. Daniel VAILLANT et des élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés qui ont déposé ce v?u, sur les difficultés d'accès aux soins dans le Nord-Est parisien en comparaison à l?Ouest de la Capitale.

Je voudrais parler particulièrement du 18e arrondissement, qui rencontre une des plus faibles démographies médicales de Paris, dans la mesure où l'arrondissement compte moins de 8 médecins généralistes pour 10 habitants, des disparités qui existent entre les quartiers de l'arrondissement pour l'accès à l'offre de soins qui est essentiellement concentrée sur les quartiers Montmartre et Jules-Joffrin, faisant que la porte de Clignancourt et d'Aubervilliers, voire le quartier de la Chapelle, sont vraiment considérablement impactés par le manque d'offres de soins, que de plus en plus de patients sont, en raison de ces éléments, contraints à recourir aux urgences de l'hôpital Bichat pour des demandes de soins qui sont des soins véritablement primaires.

Face à tout cela, ce sont les centres de santé qui sont, plus que jamais, un maillon essentiel dans cette offre de soins, puisqu'ils permettent de recourir à des médecins conventionnés en secteur 1 sans dépassement d'honoraires et d'accueillir des personnes qui bénéficient de la C.M.U., voire de l?A.M.E., le sujet dont nous venons de parler.

Le centre de santé départemental situé au 22, rue Marcadet a fait l'objet d'une grande réhabilitation en 2008. Aujourd'hui, on voit que ce centre est à saturation, les équipes n'arrivent plus à répondre à l'urgence sociale et il n'est, accessoirement, ouvert que de 8 heures 30 à 17 heures du lundi au vendredi.

Nous demandons, à ce titre, afin de remédier à ces difficultés, que le Maire de Paris prenne les dispositions nécessaires pour étendre les horaires de ce centre Marcadet jusqu'à 19 heures.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La parole est à M. Jean-Marie LE GUEN.

M. Jean-Marie LE GUEN. - Merci, Madame la Présidente.

Je remercie Claudine BOUYGUES de cette intervention très importante, car elle met le doigt sur une des difficultés que connaissent nos centres de santé et elle nous permet, en tout cas à l'Exécutif, de préciser ce que nous souhaitons mettre en ?uvre, car c'est bien une politique d'augmentation de l?offre de santé que nous voulons développer en matière de centres de santé.

C'est pourquoi nous avons un groupe de travail du Conseil de Paris, associant toutes les sensibilités de notre Assemblée, pour réfléchir aux problèmes d'accès au soin, singulièrement dans le Nord-Est parisien et au rôle que peuvent y jouer les centres de santé.

Sans aller précocement, nous constatons l'importance de l'ouverture par exemple des horaires, qui évidemment permettent à la fois d'accroître la quantité d'offre de soins mais surtout de répondre d'une façon plus adéquate à une demande de soins.

Je vous réponds triplement : d'une part, le centre Marcadet est pour nous un point fort de l'offre de santé municipale et sociale dans le 18e arrondissement. En tant que tel, il mérite d'être développé et évidemment soutenu.

Nous souhaitons d'une façon plus large augmenter l'offre de soins, je le précise pour tous ceux qui peuvent avoir ici des doutes, nous aurons l'occasion dans ce Conseil de valider cette politique, nous souhaitons augmenter l'offre de soins des centres de santé à Paris gérés ou soutenus par la Ville de Paris.

Nous souhaitons donc les moderniser, faire en sorte que le conservatisme ne soit pas un frein mais que, au contraire, le progrès soit à l'ordre du jour pour ces centres de santé et que, notamment, les plages horaires soient plus compatibles avec la vie de l'ensemble des Parisiens et pas simplement des horaires compatibles avec la tradition. L'évolution des modes de vie fait que l'offre de soins doit aussi s'adapter à cela.

Merci beaucoup de ce v?u que je soutiens, c'est un engagement que nous voulons prendre devant vous pour que, dans les semaines et les mois qui viennent, nous allions dans ce sens.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Monsieur POZZO di BORGO, vous avez la parole pour une explication de vote.

M. Yves POZZO di BORGO. - Nous voterons ce v?u parce qu'il est vrai qu'il y a, en ce qui concerne les services de Paris, un véritable conservatisme. Je ne sais pas d'où cela vient.

Je dirai à M. LE GUEN que c?est en l?occurrence pour les centres de santé mais, hier, j'étais dans Paris, j'étais effaré de voir que les jardins étaient fermés à 17 heures et que les familles étaient autour des jardins et ne pouvaient pas y rentrer. C'est pareil pour un tas de choses.

Il faut une sorte de révolution culturelle au sein de la Ville de Paris pour que les fonctionnaires comprennent qu'ils sont aux services des Parisiens.

Merci, nous voterons ce v?u.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté à l'unanimité, je vous en remercie. (2011, V. 6 G).