Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

37 - 2011, SG 4 - Adhésion de la Ville de Paris à l’Association des Villes Marraines et versement de la cotisation pour 2011. Montant : 3.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2011



 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous passons à la 9e Commission et nous examinons le projet de délibération SG 4 relatif à l?adhésion de la Ville de Paris à l?Association des Villes Marraines et versement de la cotisation de 3.000 euros pour 2011.

Je crois que c?est un sujet sur lequel le groupe ?Les Verts? s?exprime tous les ans, sauf erreur de ma part, depuis déjà très, très, très longtemps.

La parole, pour ce faire, est au président GAREL pour 5 minutes... ou un peu moins !

M. Sylvain GAREL. - Oui, je vais faire un peu moins.

Simplement, c?est une des délibérations les plus honteuses que notre collectivité vote chaque année. C?est d?ailleurs tellement honteux que, cette année, dans l?intitulé de la délibération, il est marqué : ?l?Association des Villes Marraines? et on ne sait pas préciser de quoi !

Ce sont les villes marraines du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle qui est, bien sûr, une des choses les plus condamnables que fait notre collectivité, surtout quand elle se dit de gauche. Parce que parrainer un engin de guerre qui, en plus, actuellement, est en train de servir au large de la Libye, ce n?est vraiment pas ce que, je pense, les Parisiens nous ont confié comme mandat en nous élisant en 2001 et en nous réélisant en 2008.

Bien sûr, la cotisation, vous allez me dire, est de 3.000 euros, c?est dérisoire, mais le symbole est quand même très fort. D?autant plus, qu?en plus d?être un porte-avions qui peut porter la mort et qui la porte en ce moment, et peut aussi porter des armes nucléaires, il est aussi à propulsion nucléaire. Si, par malheur, un accident lui arrivait, ce serait une autre catastrophe. On a vu que, récemment, un sous-marin nucléaire avait eu de gros ennuis du côté de la Russie et un jour ou l?autre, il y aura sans doute un accident majeur avec un navire propulsé avec des matériaux radioactifs.

On voit bien que, aussi bien pour des raisons environnementales que pour des raisons morales, pour des raisons humaines et pour des raisons de solidarité internationale, il est vraiment de notre devoir de renoncer à ce que Paris soit la marraine d?un porte-avions nucléaire comme le Charles-de-Gaulle.

Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Président.

Vous me permettrez juste une petite correction sémantique. Notre Municipalité ne se dit pas de gauche, elle est de gauche !

M. Sylvain GAREL. - Sur ce sujet-là, on se demande !

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à Mme CHRISTIENNE.

Mme Odette CHRISTIENNE, adjointe, au nom de la 9e Commission. - Je n?étais pas prévenue de cette intervention des ?Verts? mais elle ne me surprend pas outre mesure !

Que vais-je répondre ? Je vais répondre que nos soldats ?uvrent en OPEX et que, parmi les militaires appelés récemment par des peuples qui se soulèvent contre leurs oppresseurs, ils sont bien obligés d?intervenir. Je me réjouis de voir que le porte-avions Charles de Gaulle est en train de porter secours, par sa présence, à des opérations qui vont délivrer des peuples opprimés.

Ceci étant dit, on ne peut pas être contre.

En attendant d?avoir trouvé des moyens techniques qui permettent d?avancer plus rapidement que la voile ou la rame, je pense qu?on ne pourra pas se passer de ces méthodes et du nucléaire.

Voilà ma réponse.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SG 4.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2011, SG 4).