Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

102 - 2011, Vœu déposé par M. Jérôme COUMET et Mme Marie-Annick BARTHE relatif au transfert des équipements de proximité du site de Carpentier à la mairie d’arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2011



 

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 77 dans le fascicule, déposé par M. COUMET et Mme BARTHE, relatif au transfert des équipements de proximité du site de Carpentier à la mairie d?arrondissement.

Je donne la parole à Mme Marie-Annick BARTHE et ensuite à M. Jérôme COUMET pour une minute.

Mme Marie-Annick BARTHE. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, il s?agit là d?un v?u qui a été voté à l?unanimité du Conseil d?arrondissement du 13e.

L?une des innovations majeures en 2001 a bien été le transfert d?un certain nombre d?équipements de proximité aux mairies d?arrondissement, ce qui a permis objectivement un meilleur service municipal.

Qu?est-ce qu?un équipement de proximité ? Cela répond à quatre critères, à notre sens : il est localisée dans le 13e, les associations qui sont présentes dans cet équipement sont exclusivement du 13e, les scolaires présents sont exclusivement du 13e et il est financé par des investissements qui sont imputés sur le budget du 13e.

Le gymnase Choisy, les équipements de Carpentier, hormis la halle, correspondent à tous ces critères, d?où notre demande d?un transfert à la mairie d?arrondissement, et ceci afin qu?ils soient préemptés très régulièrement et sans concertation pour des événements auxquels seul le 13e semble apporter sa contribution.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Merci.

Je donne la parole à M. Jérôme COUMET, maire du 13e.

M. Jérôme COUMET, maire du 13e arrondissement. - Je souhaitais ajouter quelques mots, en tant que maire d?arrondissement, pour faire part de mon grand étonnement vis-à-vis du fonctionnement de notre Conseil sur cette question.

Sur le fond, nous sommes face à une situation vraiment problématique, à la suite de toute une série de dysfonctionnements successifs, dont n?a pas parlé Marie-Annick BARTHE, dérives sur l?utilisation du complexe Carpentier.

Aussi, sur la forme, je m?interroge sur la réponse de l?Exécutif : puisque L?Exécutif ne semblait pas en adéquation avec le v?u présenté, je m?attendais à un v?u de substitution de l?Exécutif, sur l?orientation que nous avions convenue ensemble et définie ensemble. C?est le fonctionnement normal et habituel de notre Assemblée. Or, il n?en est rien.

Je vais écouter avec attention la réponse qui va nous être faite. Mais je veux dire que c?est une façon légère et discourtoise de procéder. C?est discourtois et léger vis-à-vis de notre Assemblée, et c?est discourtois et léger vis-à-vis de l?ensemble des élus du 13e, toutes tendances confondues, qui avaient voté ce v?u.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - La parole est à M. VUILLERMOZ pour répondre à toutes les questions qui ont été posées par les deux orateurs.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Je vais prendre un peu plus de temps puisque c?est évidemment un débat important que nous avons déjà eu.

Je veux rappeler que, à travers ce v?u, vous souhaitez que le centre sportif Carpentier, hormis la halle, mais aussi le gymnase Choisy, soient portés à l?inventaire du 13e arrondissement.

De quoi s?agit-il ? Il s?agit d?un gymnase annexe de catégorie C avec 500 places assises, une grande halle de tennis de table, qui est le seul équipement de ce type à Paris à proximité immédiate du siège de la Fédération française de tennis de table, un synthétique de rugby qui vient d?être fait, deux terrains de foot, un 11 et un 7, un plateau de trois terrains de basket et des tennis couverts et quelques autres petits équipements. Ce n?est donc pas quelque chose de petit.

Vous le savez, que ce soit Marie-Annick BARTHE ou Jérôme COUMET, puisque cela fait longtemps que nous en parlons ensemble, je ne peux souscrire à ce v?u.

Carpentier s?inscrit dans un arrondissement, et c?est heureux, qui est déjà très bien doté en termes d?équipements ; le 13e arrondissement se classe au premier rang parisien en termes de densité de gymnases et de salles de sport avec un ratio de 1.065 mètres carrés pour 10.000 habitants, alors que la moyenne parisienne est de 614 mètres carrés.

Sur les neuf gymnases de catégorie C qu?il y a dans le 13e arrondissement, 6 sont inscrits à l?inventaire de l?arrondissement et seulement 3, hors Carpentier mais dont Choisy, ne le sont pas.

Je voudrais vous rappeler qu?il y a un double objectif au maintien de certains équipements au niveau central.

Premièrement, répondre aux besoins des arrondissements centraux qui, vous le savez, ne peuvent accueillir d?équipement sportifs de par leur situation géographique et la rareté du foncier disponible et qui doivent compter sur la solidarité bien comprise des autres arrondissements pour permettre à leurs administrés et à leurs clubs sportifs de pratiquer leur discipline sportive.

J?en profite d?ailleurs pour rappeler que s?agissant des scolaires, Carpentier n?accueille pas exclusivement les scolaires du 13e ; nous pouvons citer le 1er pour le collège Jean-Baptiste Poquelin, le lycée Pierre Lescot, le 3e pour le lycée Abbé Grégoire, le 4e pour les collèges François Couperin, Massillon, Saint-Merri et le lycée Massillon, pour le 5e, les collèges Pierre Alviset, Raymond Queneau, l?École secondaire, Claude Bernard et, enfin, pour le 11e arrondissement, le collège Hatorah.

Surtout, deuxièmement, et c?est cela qui me préoccupe beaucoup, permettre aux manifestations à caractère parisien de pouvoir évoluer et vivre leur compétition à Paris.

Il faut bien comprendre qu?en dehors du P.O.P.B., les plus grandes manifestations soutenues par notre collectivité ne peuvent se dérouler qu?à Coubertin ou à Carpentier. Coubertin est aujourd?hui totalement saturé et Carpentier reste donc un poumon vital pour le sport de haut niveau parisien.

C?est bien en ce sens que la gestion centralisée de ce type d?équipement permet justement d?assurer une répartition équitable des manifestations de haut niveau.

Je ne doute pas que vous soyez vous-mêmes convaincus que le haut niveau n?est pas un supplément d?âme, mais bien une dimension indispensable à la dynamique du mouvement sportif de proximité.

Alors, oui, Carpentier a une double destination : une affectation en semaine pour le sport de proximité et une affectation importante au sport de haut niveau les week-end ; les compétitions qui s?y déroulent peuvent être de niveau purement parisien, il y en a souvent, de niveau francilien, national ou international.

Pour ces manifestations de haut niveau, vous savez très bien que l?utilisation conjointe de la halle et de l?annexe est nécessaire et, dans certains cas, il y a aussi la nécessité d?utiliser la salle de tennis de table ou du gymnase de Choisy, mais cela, je le dis, bien que celui-ci n?a été utilisé que deux fois cette année.

La halle seule, comme vous le laissez entendre, ne permettrait plus d?organiser des compétitions de haut niveau à Carpentier, ce qui serait plus que problématique et mettrait fin à de nombreuses manifestations. En quelque sorte, ce serait la disparition d?épreuves importantes pour le rayonnement de Paris.

C?est donc pour toutes ces raisons - je n?ai pas le temps de développer davantage ici, et je le regrette - que je ne peux souscrire à votre v?u.

Un dernier mot sur le gymnase Choisy qui porterait à l?Inventaire du 13e arrondissement 7 gymnases sur 9 de catégorie C. Je souhaite prendre le temps qui nous sépare de la délibération du mois de novembre et qui porte sur la liste des équipements à l?Inventaire des arrondissements, pour examiner la possibilité de ce transfert que je pense pouvoir faire, mais il est nécessaire de trouver les solutions qui permettent à la DJS d?accueillir dans un autre endroit les épreuves de haut niveau quand il y a besoin d?un gymnase supplémentaire.

En conséquence, je vous demande de bien vouloir retirer votre v?u.

Dans le cas contraire, je serai contraint d?émettre un avis défavorable.

Je souhaite à l?avenir, mais je le dis tout à fait fraternellement, pour préserver le personnel de la DJS, notamment du BRES qui est vraiment sous une grosse pression, que toutes les demandes maintenant passent par moi ou mon cabinet, ce qui me rendra le seul responsable et plus tel ou tel personnel qui aujourd?hui est très déstabilisé.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Avec ces explications, Monsieur COUMET, maintenez-vous votre v?u ?

M. Jérôme COUMET, maire du 13e arrondissement. - Je ne vais pas maintenir mon v?u parce que je n?ai pas l?habitude de faire voter des v?ux contre l?Exécutif. Il n?empêche qu?il n?a pas été répondu à certaines questions, notamment sur les dérives graves que nous avons connues sur l?utilisation de Carpentier. Nous souhaitons tout simplement être un minimum associés parce que nous portons seuls les conséquences de l?utilisation des équipements annexes, puisque ces équipements annexes sont entièrement, tous, utilisés par des associations du 13e qui accueillent évidemment des enfants des autres arrondissements.

Donc, je le retire, mais je pense que le débat n?est pas clos.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Je peux dire un mot ?

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Oui, rapidement.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - C?est pour cela que je demande vraiment que maintenant tout passe par moi en ce qui concerne les demandes. Encore une fois, évidemment que les clubs de proximité font du sport dans Carpentier mais l?équipement est, avant tout, fait pour le sport de haut niveau. Il est évident que, comme la semaine, il n?y a personne, ou très peu et il est très peu de fois utilisé, il est logique et normal qu?on puisse donner des créneaux aux clubs de proximité.

A partir du moment où cet équipement est fait principalement et utilisé principalement pour les clubs de haut niveau, il est logique qu?à ce moment-là, les clubs de proximité n?aient pas de créneaux. Il faut arriver, et c?est très compliqué dans le contexte actuel à Paris, à trouver des solutions de remplacement.

Ce que je vous demande, c?est chaque fois maintenant de passer directement par moi, quand il y a un problème, et non plus directement par la DJS et c?est moi qui serai le responsable pour trouver des solutions.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Donc, le v?u est retiré.