Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

98 - QOC 98-317 Question de M. Pierre CASTAGNOU et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris à propos des emplois-jeunes

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1998


Libellé de la question :
" M. Pierre CASTAGNOU et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent à M. le Maire de Paris de leur faire connaître :
1) La répartition, par arrondissement, des emplois-jeunes créés par la Ville de Paris : nombre, type de postes, service ou structure de rattachement, niveau de rémunération, formation prévue, etc. ;
2) Le nombre d'emplois-jeunes créés par des organismes dépendant de la Ville de Paris (sociétés d'économie mixte, office de tourisme, etc.), leur répartition par organisme, le type de postes, le niveau de rémunération, etc. "
Réponse (Mme Nicole CATALA, adjoint) :
" A la suite de l'approbation par le Conseil de Paris de la création de 500 emplois-jeunes dans les services de la Ville, la procédure de recrutement a été immédiatement lancée. L'ensemble des postes offerts au sein des services municipaux doit être pourvu d'ici la fin de l'année.
Une campagne d'information est menée auprès des jeunes, dans toutes les missions locales parisiennes ainsi que dans les agences de l'A.N.P.E. qui envoient les candidatures aux services de la Ville.
Les recrutements sont effectués selon les profils de postes, les affectations et les conditions d'emploi définies dans la convention passée avec le Préfet de Paris et approuvée par le Conseil de Paris, à l'occasion de sa séance du 24 mars 1998. Cette convention était accompagnée de deux annexes décrivant très précisément les services d'accueil, les postes et les pré-requis.
Actuellement, près de 200 emplois sont déjà pourvus.
Chaque jeune ainsi recruté bénéficie dans les semaines qui suivent d'un entretien d'évaluation de sa formation et de formalisation de son projet personnel. La formation au poste occupé est assurée par la direction affectataire, l'accompagnement pour aider le jeune à s'insérer définitivement est financé sur crédits formation de la Direction du développement de l'activité économique et de l'emploi.
Avec la création de 500 emplois jeunes, la Mairie de Paris est - hors l'Etat - le premier employeur d'emplois-jeunes du Département de Paris. Par ailleurs, les organismes juridiquement distincts de la Ville (S.E.M., Missions locales, etc.) contractent directement avec les services de l'Etat. "