Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

105 - 2011, SG 12 - Adhésion au GIP l'Atelier international du Grand Paris - Adoption de la convention constitutive du GIP et des modalités de détermination de la contribution financière de la Ville de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2011



 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Avant-dernier projet, le projet de délibération SG 12, sur lequel Sandrine CHARNOZ est inscrite, est relatif à l?adhésion au G.I.P. l?Atelier international du Grand Paris,.

Mme Sandrine CHARNOZ. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, le projet de délibération sur l?adhésion de Paris au G.I.P. de l?Atelier international du Grand Paris marque notre attachement à la poursuite de la démarche métropolitaine initiée depuis 2001 par Bertrand DELANOË et mise en ?uvre par Pierre MANSAT d'une part, et prolonge la richesse de la consultation internationale pour le Grand Paris et l'agglomération parisienne d'autre part.

L'entrée dans cet atelier constitue un moment important. Il s'inscrit dans la dynamique lancée depuis 2001. En dix ans, il est important de le signaler, la prise de conscience du fait métropolitain n?a fait que progresser et se confirmer sous l?impulsion de la collectivité parisienne.

Après la création du syndicat "Paris Métropole", qui rassemble 188 collectivités de tous bords politiques et qui porte les valeurs de la métropole de l'après-Kyoto que sont l?égalité, la solidarité, l?hospitalité, le vivre ensemble, l'innovation, le progrès humain et la sobriété énergétique, Paris intègre l?A.I.G.P., qui a vocation à prendre toute sa place dans le processus visant à conférer une meilleure cohérence à notre métropole. Je tiens à saluer le choix de la parité au sein de cette nouvelle institution, qui au travers de ses deux collèges identiques, permettra demain d'établir et de poursuivre le consensus pour faire évoluer notre métropole.

Poursuivre, je le disais au début, la consultation sur le Grand Paris et la démarche collective autour du devenir de notre métropole, c'est également poursuivre la consultation internationale avec les 10 équipes pilotées par des architectes et urbanistes mondialement reconnus qui ont réalisé un diagnostic prospectif de notre agglomération et qui ont répondu à la métropole du XXIe siècle de l'après-Kyoto.

Ce pari est audacieux, car il s'agit de prolonger l?originalité, l?inventivité, l'intelligence collective des travaux de ces 10 équipes, et notamment l'engouement suscité par l'exposition au Palais de Chaillot.

La consultation avait constitué un accélérateur de la prise de conscience métropolitaine et la popularité de l?exposition organisée autour de la consultation a démontré que les Franciliens étaient curieux de ces sujets dès lors qu'on leur permettait une appropriation.

L?A.I.G.P. doit permettre de poursuivre cet élan de curiosité et d'intérêt en favorisant l'accès au grand public de cette créativité et de ce futur commun.

Au-delà de ces deux missions de poursuite des travaux et de leur diffusion auprès du grand public, la loi donne aux G.I.P. la possibilité de rendre un avis sur les futurs contrats de développement territorial et leur insertion urbaine, permettant ainsi de garantir une meilleure cohérence de notre métropole, et dans cette continuité, le G.I.P. a pour mission d'accroître la cohérence et la portée métropolitaine de certains projets à la demande des collectivités, comme c'est déjà le cas des 110 initiatives impulsées par "Paris Métropole".

Je tiens, pour finir, à saluer ce nouvel élan collectif. L?engouement et la richesse de la consultation n'avaient pas réussi, malheureusement, à vivre au-delà de la phase de consultation et Paris avait su donner un espace aux équipes de concepteurs pour les associer sur ses projets urbains grâce à la volonté et à l'impulsion d'Anne HIDALGO.

"Paris Métropole", au travers de ces 110 initiatives, avait également associé les concepteurs à sa démarche et, demain, ce nouvel établissement, cette nouvelle institution, permettra de poursuivre.

Les conditions de cet esprit de partage sont à nouveau réunies et je m'en réjouis. Nous avons à nouveau un espace de liberté pour que la créativité s'exprime, notre futur se dessine, le beau nous enchante et je vous donne rendez-vous dans un an pour mesurer le chemin parcouru et le rêve devenu réalité.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

M. Pierre MANSAT a la parole.

M. Pierre MANSAT, adjoint. - Je remercie Sandrine CHARNOZ qui a dit l'essentiel dans son intervention. Effectivement, les conditions sont réunies aujourd'hui pour que les collectivités, c'est-à-dire, la Région, "Paris Métropole", l'Association des maires d'Ile-de-France et la Ville de Paris rejoignent l?A.I.G.P. au sein d'une institution qui est à parité, ce qui sera, effectivement, extrêmement important.

Je ne serai pas beaucoup plus long, Monsieur le Maire.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Mais vous avez dit ce qu'il fallait dire ! Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SG 12.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2011, SG 12).