Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

89 - QOC 98-302 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris sur l'avenir de la Foire du Trône

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1998


Libellé de la question :
" M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens attirent l'attention de M. le Maire de Paris sur l'avenir de la Foire du Trône, dont ils ignorent toujours, à 6 mois de son ouverture, le lieu de sa future implantation. Ils constatent ainsi que l'activité professionnelle de plus de 300 personnes, l'avenir d'une fête chère aux Parisiens (entre 4 et 5 millions de visiteurs la fréquentent chaque année) restent suspendus aux décisions de M. le Maire de Paris et au manque de préparation qui les a précédées.
au-delà d'une absence de dialogue avec les forains, ils observent que les engagements pris par le précédent Maire de Paris ne sont pas respectés puisque celui-ci s'était engagé dans le cadre d'un protocole d'accord signé pour 10 ans, le 15 décembre 1993, avec les organisations syndicales et professionnelles de forains, à maintenir la Foire du Trône sur le site de la pelouse de Reuilly au bois de Vincennes, jusqu'en 2003.
C'est pourquoi M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris de prendre des dispositions afin que soit communiqué à l'ensemble des élus siégeant au Conseil de Paris, dans les meilleurs délais et avant que toute nouvelle décision concernant la Foire du Trône soit prise, le rapport concernant cette fête foraine dont il a confié la réalisation à M. Jacques BON, Président honoraire du Tribunal de commerce de Paris.
Ils demandent à M. le Maire de Paris d'étudier la possibilité de maintenir le déroulement de la Foire du Trône sur la pelouse de Reuilly au bois de Vincennes, en recherchant des solutions en concertation avec les forains pour en limiter les nuisances, mais aussi pour renforcer la sécurité dans le secteur concerné et afin que soit garanti le respect de toutes les règles applicables en matière de fêtes foraines.
M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens regrettent que les décisions de M. le Maire de Paris en matière de fêtes foraines aillent dans le sens d'une dévitalisation de Paris et tendent à faire de la Capitale une ville-musée alors que les plus grandes agglomérations françaises ont su maintenir, dans leur centre, des fêtes foraines qui se déroulent dans de bonnes conditions. "
Réponse (M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint) :
Comme vous le savez, M. le Maire de Paris a pris la décision de déménager la Foire du Trône de la pelouse de Reuilly, en raison des nuisances trop importantes qu'elle causait aux riverains.
Après différentes réunions tenues avec les forains, M. le Maire de Paris a fait mettre à l'étude par les services de la Mairie un certain nombre de sites de remplacement.
Le résultat de ces études nous sera bientôt communiqué et les forains seront associés aux dernières mises au point. Bien entendu, les élus municipaux seront informés de ces développements.
Sur un point cependant, M. le Maire de Paris tient à préciser que malgré le déménagement de la pelouse de Reuilly, il a exprimé la ferme volonté de voir la Foire du Trône demeurer dans Paris. La fête et l'animation dans notre Ville sont un élément indispensable pour la vie de la cité et M. le Maire de Paris s'attache continuellement à ce que cela puisse se réaliser en tenant compte des intérêts de chacun.