Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

15 - 2011, DAC 159 - Signature de l'avenant 1 au marché de services passée avec la SARL LE TROISIEME POLE dans le cadre de la 3e édition de PARIS EN TOUTES LETTRES (2011).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2011



 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous examinons le projet de délibération DAC 159.

Il s?agit de la signature de l'avenant n° 1 au marché de services passé avec la S.A.R.L. "Le Troisième Pôle" dans le cadre de la troisième édition de "Paris en toutes lettres" pour 2011.

La parole est à Mme Laurence GOLDGRAB.

Mme Laurence GOLDGRAB. - Madame la Maire, mes chers collègues, pour commencer, j'aimerais reprendre une phrase de Pierre DUMAYET qu?Olivier CHAUDENSON avait cité dans la presse l'an dernier, et que je trouve très juste : "Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois".

Paris, ville littéraire où tant d'auteurs ont puisé leur inspiration, s'apprête pour la troisième année consécutive, et ce, à l'initiative du maire de Paris et de son adjoint à la culture, Christophe GIRARD, à organiser le festival "Paris en toutes lettres".

Pendant quatre jours, du 5 au 8 mai, les mots seront à l'honneur dans notre capitale, qui a choisi de confier la production déléguée de la manifestation au Troisième Pôle et la direction artistique à Olivier CHAUDENSON.

Véritable expression de démocratie culturelle, cet événement de taille s'inscrit désormais parmi les rencontres les plus appréciées des Parisiennes, Parisiens et habitants de la métropole francilienne. Le festival a réussi à attirer près de 55.000 personnes en 2010.

Cette année encore, la littérature sera fêtée sous toutes ses formes, permettant ainsi à tous les amoureux des mots de profiter pleinement des activités proposées aux quatre coins de la ville.

Jay McINERNEY, Imre KERTESZ, Prix Nobel 2002 pour l'ensemble de son ?uvre, et Jim HARRISON feront l'honneur de leur présence pour cette troisième édition.

Des concerts littéraires, invitant Stromae ou Olivia RUIZ, permettront de s'ouvrir à un public plus large.

Et puis la thématique centrale sera l'attention particulière portée par les auteurs sur le monde. Un monde troublé, je cite, qui inquiète parfois mais cependant bien vivant, sur lequel les écrivains invités de "Paris en toutes lettres" pourront se pencher le temps d'un exercice d'écriture ou de lecture.

À travers trois résidences de proximité : François BON à la Défense, Joy SORMAN à la Gare du Nord, et Robert Mc LIAM WILSON dans un café de quartier, vont s'immerger dans la vie quotidienne des Parisiens pour écrire.

Une retransmission en direct de leurs textes est prévue à la Gaîté Lyrique. Autre moment-clef du festival : un banquet et un cabaret littéraire au 104, dont l'équipe est très mobilisée pour l'événement.

Une place majeure sera bien sûr réservée aux enfants et aux familles. Le "104" accueillera les activités du volet jeune public du festival, le "Paris des enfants", conçu par "Paris Bibliothèques", proposant un atelier des émotions ainsi qu'un parcours interactif autour de la littérature de jeunesse.

De nombreux autres événements ponctueront ces rencontres. Je vais abréger parce que je pense que Christophe GIRARD va nous citer ces événements.

Et donc, pour toutes ces raisons, et parce que "Paris en toutes lettres" mérite d'être encouragé, je vous invite à voter favorablement ce projet de délibération et je m'en réjouis par avance.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci, Madame Laurence GOLDGRAB.

La parole est à M. Christophe GIRARD, qui se réjouit également.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Merci beaucoup, Laurence GOLDGRAB.

En effet, cette troisième édition de "Paris en toutes lettres" va donner une large place aux écrivains qui observent le monde.

A la lumière de la séance de ce matin, de la présence de l'ambassadeur du Japon en France et des mots du Maire de Paris, je crois qu'il est bien en effet de pouvoir relire, entre autres - je vous recommande cette lecture - "Les notes de Hiroshima", de Kenzaburô OÉ, prix Nobel de littérature.

Il déclarait : "Le style fondamental de mon écriture a été de partir de mes problèmes personnels et de les relier avec la société, l'État et le monde".

Sur fond de crises sociales, économiques et des valeurs, de catastrophes écologiques sans précédent et de bouleversements géopolitiques, à l?heure de la montée des nationalismes et des émancipations, il est essentiel que, à travers le regard des écrivains, nous puissions prendre conscience de notre pouvoir d'indignation et d'action, retrouver notre faculté d'appréhender notre environnement et l'actualité, nous permettant ainsi de devenir acteurs et non plus simple observateurs".

C'est aussi l'utilité d'un festival comme "Paris en toutes lettres".

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première ajointe, présidente. Merci beaucoup, Christophe GIRARD.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 159.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2011, DAC 159).