Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

7 - 2011, SGRI 1 - Signature d'un avenant n° 2 à la convention passée avec la Maison de l'Europe de Paris, pour l'attribution d'une subvention. Montant : 343.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2011



 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons maintenant au projet de délibération SGRI 1.

Je donne la parole à M. Hermano SANCHES-RUIVO.

Où est-il ? Il n'est pas là, vous allez le trouver pendant que je donne la parole à Mme BERTRAND.

Mme Geneviève BERTRAND. - Merci, Monsieur le Maire.

Vous nous proposez, dès ce deuxième Conseil de Paris de l?année 2011, de reconduire la subvention de la Ville à la Maison de l?Europe de Paris pour un montant de 343.000 euros, identique à celui des années précédentes.

Je me réjouis, avec mon groupe Centre et Indépendants, du soutien constant apporté par la Ville de Paris à cette indispensable institution, conduite de main de maître par sa présidente Mme Catherine LALUMIÈRE et par son bureau.

Le Conseil d?administration a été renouvelé pour être plus ouvert aux forces économiques et sociales de l'Ile-de-France, avec la participation notable du président du Conseil économique et social régional.

(Mme Anne HIDALGO, première adjointe, remplace M. le Maire de Paris au fauteuil de la présidence).

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Juste un instant, s?il vous plaît, Madame BERTRAND.

Veuillez faire moins de bruit. Que ceux qui doivent quitter la séance pour des raisons X ou Y le fassent et écoutons Mme BERTRAND dans le calme et le silence.

Merci.

Mme Geneviève BERTRAND. - Merci, Madame la Maire.

Les missions de la Maison de l'Europe sont bien recentrées :

- informer les Parisiens au sens large sur les évolutions de la construction européenne ;

- favoriser des débats les plus pluripartites qui soient ;

- ouvrir à tous les publics intéressés l'accès à la connaissance sur la place et le rôle de l'Europe dans le monde, et la place et le rôle de la France dans l'Europe.

Pour illustrer l'exécution de ces ambitions, parmi la centaine de manifestations annuelles, je veux retenir seulement quelques-uns des prochains rendez-vous.

Le 29 mars prochain : une conférence-débat sur l'Europe des origines, réflexions philosophiques et scientifiques, avec de prestigieux intervenants.

Le 31 mars : les priorités politiques de la présidence hongroise, bilan de mi-parcours après le Conseil européen des 24 et 25 mars avec l?ambassadeur de Hongrie en France.

Le 4 avril : les Européens face aux révolutions arabes avec Alain TOURAINE, directeur d?études à l?E.H.E.S.S.

Le 6 avril : les relations entre générations, sur le thème suivant : "Comment vivrons-nous ensemble demain ?" ; nous ferions bien de nous y préparer, en effet ;

Le 6 avril au soir, un journal parlé de Jean-Pierre GOUZY, "L'Europe dans le monde après le traumatisme japonais et face au clash arabo-méditerranéen".

Je pourrais continuer, mais chacun des élus du Conseil de Paris ayant reçu le programme de la Maison de l'Europe, je m'en tiendrai là. Cet aperçu dit clairement l'éclectisme et l?actualité de la réflexion offerte à tous 35 rue des Francs-Bourgeois.

Comme chaque année, le village européen se tiendra sur le parvis de l'Hôtel de Ville autour du 9 mai, c'est-à-dire avant notre prochain Conseil de Paris. Peut-être M. SCHAPIRA voudra-t-il bien nous dire quelques mots sur le thème et l'organisation de ce village européen.

Avant de conclure et de souhaiter le vote le plus consensuel possible - pour ma part, je serai amenée à ne pas prendre part au vote étant membre du Conseil d'administration -, je souhaite que cette subvention fasse l'objet d'un vote consensuel, car elle est bien employée et nécessaire pour la Maison de l'Europe.

Je veux enfin évoquer brièvement la question du jardin public Francs-Bourgeois - Rosiers. Le projet de délibération DEVE 40 concerne la seconde tranche de l?ouverture des jardins intérieurs.

Cette nouvelle est heureuse en raison de la beauté des lieux qui vont bénéficier de la restauration de la tour et de l'enceinte de Philippe-Auguste et de la mise en valeur de la façade intérieure de l'hôtel d?Albret et comme l'entrée du jardin se fera par le 10 rue des Rosiers, cela soulagera le service d'information de la Maison de l'Europe et le rendra à sa mission pleine et entière qui n?est pas d?être un hall de passage permanent de poussettes. Il privera peut-être par la même occasion la trésorerie de la Maison de l'Europe d'une manne inattendue, les 5.000 euros annuels de la machine à café.

En terminant, je veux rendre hommage à tout le personnel de la Maison de l'Europe, stagiaires compris, pour sa compréhension depuis juillet 2007 à l'égard de cette servitude.

Enfin, je souhaite une audience accrue et toujours plus large au programme de qualité de la Maison de l'Europe.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci beaucoup, Madame BERTRAND.

Je donne la parole à M. Hermano SANCHES RUIVO.

M. Hermano SANCHES RUIVO. - Merci, Madame le Maire.

Chers collègues, la Maison de l'Europe de Paris a été fondée en 1956, un an avant le traité de Rome. C'est une belle institution qui fête ses 55 ans et qui mérite pleinement la confiance qui est la nôtre, mais aussi le soutien que nous nous proposons de renouveler au travers de cette convention d'un montant de 343.000 euros.

Cette Maison a pour objectif de forger une citoyenneté européenne, d'associer les Parisiens au développement de la construction européenne, notamment en mettant à leur disposition informations et documentation, par le biais d'une centaine d'événements, mais aussi de contribuer au rayonnement international de Paris et promouvoir sa place et son rôle en Europe.

Cette mission, portée par une présidente remarquable et un Conseil d'administration actif, intègre les nouvelles orientations imposées par l'évolution de la société, l'exigence de son public, le souhait de ses membres, mais aussi de certains de ses partenaires, dont la Ville de Paris.

Voilà pourquoi nous pouvons dire que la Maison de l'Europe de Paris est la maison pour la citoyenneté européenne ouverte à tous, à toutes, de tous âges, de toutes nationalités, incluant les étrangers non communautaires. Elle est un point de rencontre pour celles et ceux qui veulent découvrir, débattre des projets et dossiers européens sans être nécessairement des spécialistes, elle est aussi un lien ouvert au public offrant un service d?information personnalisé.

Modernisée, avec la mise en réseau de l'ensemble de ses activités, le développement de son site Internet et la multiplication des débats à destination des Parisiennes et des Parisiens, notamment des jeunes, la Maison de l'Europe à Paris est un exemple et nous pouvons espérer et souhaiter que son activité soit encore plus connue, notamment dans une collaboration accrue avec nos arrondissements.

Je voulais ici reprendre trois actions brièvement :

- la création du club Erasmus en 2008, avec l'aide de la Mairie de Paris, qui regroupe les jeunes européens et met à leur disposition des outils leur permettant d'exercer pleinement leur citoyenneté européenne et de créer des liens entre jeunes d'autres pays européens et les jeunes parisiens ou français qui vivent à Paris ;

- la journée de l'Europe, organisée avec la Ville de Paris, avec un village européen qui a reçu plus de 30.000 visiteurs en 2010, des animations et des débats qui font de cet événement une vraie fête populaire organisée sur le parvis de l'Hôtel de Ville ;

- enfin, le Noël européen, organisé le 11 décembre dernier à la Maison de l?Europe de Paris ; il ouvrait ses portes pour fêter un Noël vivant et chaleureux, en partenariat avec plusieurs associations et centres culturels européens. L'objectif était de proposer aux petits comme aux grands des activités et des divertissements variés aux couleurs et aux goûts de l'Europe.

Saluons ainsi cette association qui est, encore et toujours, La Maison de l'Europe à Paris, mais aussi un peu plus chaque jour la Maison des Européens.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci à vous, Monsieur Hermano SANCHES RUIVO.

Je donne la parole à M. Pierre SCHAPIRA pour vous répondre.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Merci, Madame la Maire.

Je n'ai pas grand-chose à ajouter à ce qui a été dit par nos deux collègues : la Présidente, Mme BERTRAND, et Hermano SANCHES RUIVO.

Effectivement, la Maison de l'Europe est un lieu de rencontres, un lieu de débats, de débats contradictoires souvent, sur l'avenir de l'Europe.

Je ne rajoute rien d'autre, simplement pour dire à Mme BERTRAND que le village européen, comme le disait M. SANCHES RUIVO, est un succès, que cette année, il sera dédié au bénévolat et au volontariat, ce qui est l'action menée actuellement par la Commission européenne pour cette année 2011. Nous collons toujours à l'activité de la Commission européenne.

Il y aura énormément d'associations. Je travaille en étroite collaboration avec Gisèle STIEVENARD, dont c?est la responsabilité en tant qu'adjointe, et je pense que ce sera encore une fois un beau succès, parce que de nombreuses associations parisiennes vont être conviées et ont répondu et répondront présentes.

J'ajoute que tout ce qui est fait là, à la Maison de l'Europe, est dû évidemment au staff de la maison de l'Europe et à sa présidente, mais aussi à tous les membres du Conseil de Paris qui sont dans les différents groupes et qui y siègent. Tous les groupes du Conseil de Paris y siègent et nous travaillons évidemment tous de manière tout à fait conviviale et efficace.

Je vous remercie, Madame la Maire.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci, Pierre SCHAPIRA.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération SGRI 1.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2011, SGRI 1).