Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

25 - 2011, DDEEES 42 - Signature d’une convention avec le Centre d’Entraide Parisien de la Presse et de l’Edition pour l’attribution d’une subvention destinée à venir en aide aux kiosquiers parisiens. Montant : 200.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2011



 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DDEEES 42 relatif à la signature d?une convention avec le Centre d?Entraide Parisien de la Presse et de l?Edition pour l?attribution d?une subvention de 200.000 euros destinée à venir en aide aux kiosquiers parisiens.

Monsieur BRAVO, vous avez la parole.

M. Jacques BRAVO, maire du 9e arrondissement. - Monsieur le Maire, chers collègues, chacun de nous connaît les kiosques de presse de son propre quartier et même davantage sur l?ensemble du réseau parisien des kiosques.

La grève de décembre 2010 a impacté l?ensemble du secteur de l?édition et de la distribution de la presse, et tout particulièrement les 340 kiosquiers de Paris qui se battent pour exister dans un contexte de crise structurelle.

Depuis le début de la précédente mandature, l?action résolue de la Ville et de l?ensemble des acteurs de la filière de l?édition et de la distribution de la presse à Paris a conduit à inverser le cycle de fermeture et d?abandon des kiosques constaté dans le passé.

Au début des années 2000, Paris déplorait la fermeture d?une quinzaine de kiosques par an, jusqu?à ce que la Ville mette en place une délégation de service public en 2005, qui a permis la réouverture de 48 kiosques. La nouvelle D.S.P. fixe le cap de 40 kiosques supplémentaires.

Dans un contexte de baisse continue du chiffre d?affaires presse sur les cinq dernières années, les mesures d?aide structurée du secteur de la presse à l?exploitation aujourd?hui pour plus de 230 kiosquiers (230 sur 340, cela fait les deux tiers) sont un moyen de faire face à l?érosion de leurs ventes de titres.

C?est bien parce que la grève de décembre, aggravée par des épisodes neigeux, a fragilisé un secteur très éprouvé, que le Maire de Paris veut que la Ville réaffirme son engagement en faveur de la distribution de la presse en kiosques à Paris et que notre Ville aide les kiosquiers les plus modestes au moyen d?une subvention à un organisme, le CEPPE, le Centre d?Entraide Parisien de la Presse et de l?Edition qui, depuis des années, les accompagne et les soutient avec efficacité.

Cette aide de 200.000 euros permettra de limiter l?impact et le stress financier qu?a représenté l?arrêt des approvisionnements en titres de presse pour des travailleurs indépendants qui vivent de leurs ventes et doivent continuer d?assurer l?accessibilité aux médias de presse écrite sur l?ensemble de l?espace public parisien.

Je sais que la Commission Professionnelle des Kiosquiers, la fameuse C.P.K., sera très attentive à notre vote à la suite de l?initiative du Maire de Paris.

C?est pourquoi les élus socialistes, radicaux de gauche et apparentés voteront résolument pour cette délibération qui marque notre soutien et notre respect à une profession difficile, si utile au quotidien (sans jeu de mots) à tous les Parisiens.

Merci.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur BRAVO.

Je donne la parole à Mme Lyne COHEN-SOLAL qui est en charge de ce dossier passionnant.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, au nom de la 2e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Vous avez raison de dire que c?est un dossier passionnant et tout à fait important pour l?équilibre de la Ville de Paris et, comme l?a dit très bien Jacques BRAVO qui préside la Commission des Kiosquiers et qui connaît bien aussi ce secteur, c?est une délibération extrêmement intéressante et importante pour aider nos kiosquiers, les kiosquiers parisiens, à surmonter l?épreuve qu?a été pour eux la grève des trois semaines en novembre et décembre plus les épisodes neigeux.

Cela a représenté pour certains d?entre eux une baisse de 70 % de leur chiffre d?affaires et il est très difficile de surmonter une pareille épreuve.

Le 18 janvier, le Maire de Paris, qui est très attaché à la distribution de la presse aux Parisiennes et aux Parisiens comme un vecteur essentiel de la diffusion de la démocratie, a décidé d?aider ces 340 kiosquiers et de proposer à la Ville, et donc au Conseil de Paris, de verser 200.000 euros au Centre d?Entraide Parisien de la Presse et de l?Edition, qui les répartira de manière équitable, entre tous, afin que nous ayons des kiosquiers qui puissent continuer à faire ce travail que nous leur demandons, à savoir la diffusion des quotidiens, des hebdomadaires et aussi des revues, afin que nous ayons tous dans les mains de quoi réfléchir sur notre avenir commun et aussi permettre aux Parisiennes et aux Parisiens de se faire une idée de ce qu?est notre travail d?élus et de politiques afin que l?année qui vient, qui sera une grande année politique, puisse avoir en face d?elle des citoyens informés, animés et motivés.

Merci beaucoup en tout cas de voter cette délibération tout à fait importante.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame COHEN-SOLAL.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEEES 42.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l?unanimité. (2011, DDEEES 42).

Je crois que les kiosquiers y seront très sensibles.