Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

104 - 2011, DAC 96 - Subvention à l’Association Française de Buchenwald Dora et ses Kommandos (9e) Montant : 3.500 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2011



 

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DAC 96 relatif à l?attribution d?une subvention de 3.500 euros à l?Association française de Buchenwald Dora et ses Kommandos (9e).

Je donne la parole à Mme Odette CRHISTIENNE.

Mme Odette CHRISTIENNE. - Merci, Madame le Maire.

Pourquoi insister aujourd?hui sur les mérites de l?Association française de Buchenwald Dora et Kommandos ? Dora, comme les autres camps de déportés, est le produit d?une monstrueuse idéologie : le nazisme. Mais l?histoire de Dora, par sa spécificité, donne à l?association, au-delà de la volonté de lutter contre toutes les formes de racisme et de xénophobie, contre la résurgence du nazisme, un motif supplémentaire de veiller au respect de la dignité humaine.

Pourquoi, au lendemain de la guerre, contrairement à ce qui s?est passé pour les autres camps, l?enfer de Dora a-t-il été occulté ? Pourquoi ce silence prolongé ? Pourtant, il fut un exemple de la mort par le travail forcé d?hommes de toutes nationalités au bénéfice du Troisième Reich. Dans ce commando tardif, il y eu, de janvier à mars 1944, 3.000 malades et, sur 60.000 déportés passés à Dora, 20.000 morts, ce qui, rapporté au temps très court de ce camp, montre la durée de la vie dans cette usine souterraine de fabrication des V1 et V2.

En effet, comment tenir longtemps, enfermé jour et nuit dans cette usine fonctionnant sans relâche, dans un air raréfié où les émanations liées aux explosions de mines se mêlaient aux fumée de locomotives et aux émanations de corps humains, vivants ou morts.

Oui, si malgré les écrits des survivants, on fit silence, c?est qu?il fallait que des faits qui se sont produits lors de la libération des camps et au lendemain de la guerre fussent eux-mêmes occultés car ils auraient provoqué l?indignation des victimes du nazisme et les réactions de l?opinion publique. Ces faits furent réalisés à l?insu du Président Truman. Le directeur d?un service du Pentagone, parlant de la ?dénazification? demandée par Truman, estimait que ?le Gouvernement se préoccupait de bagatelles au lieu de se préoccuper de l?intérêt des Etats-Unis?.

L?intérêt des Etats-Unis, ce fut d?agir en sauvant la morale par un subterfuge : expurger les dossiers de savants allemands dont certains avaient fait travailler les déportés du camp de Dora et leur faire un pont d?or afin de pouvoir utiliser leurs compétences scientifiques, comme ce fut le cas pour Von Braun, maître d??uvre de la construction des V1 et V2, qui devint l?homme clé du programme spatial de la N.A.S.A. aux Etats-Unis.

Il fut dit de lui qu?il était prêt à servir loyalement qui lui ferait confiance, qu?il s?agisse du Gouvernement nazi ou du Gouvernement américain.

Cette occultation fut, disons-le, celle de l?ensemble des alliés qui tous, à des degrés moindres, profitèrent de cette récupération d?ingénieurs allemands au bénéfice de leurs industries.

Le nazisme et ses conséquences restent une préoccupation fondamentale de l?Europe et un sujet d?histoire dans le monde.

Disons aussi que la perversité des moeurs et le cynisme politique qui s?était manifesté au lendemain de la guerre n?étaient pas glorieux, mais ils font partie de l?histoire de Dora, de notre histoire.

Il convient de veiller à la pérennité des structures telles que l?association ?Buchenwald Dora et Kommandos? qui collectionne et préserve les témoignages et documents authentiques et permettent aux scientifiques qualifiés d?écrire cette page d?histoire de l?humanité.

L?association ?Buchenwald Dora et Kommandos? conduit auprès des jeunes des actions éducatives et publie une revue importante, ?Le Serment? qui, rappelant la fragilité de la nature humaine et les dérives toujours possibles, incite à la vigilance et appelle au travail pour le maintien de la paix.

Il convient donc d?accorder à cette association une subvention pour l?aider dans ses actions.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Merci, Madame CHRISTIENNE.

Je donne la parole à Mme Catherine VIEU-CHARIER pour vous répondre.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe, au nom de la 9e Commission. - Je crois qu?Odette a été extrêmement précise et c?est très important parce qu?elle recontextualise tout à fait l?association.

Je la remercie parce que cet aspect de l?histoire de l?association ?Buchenwald Dora et Kommandos? et du camp est assez peu connu.

Bien évidemment, je vous présente un projet de délibération où il est question de donner un montant de 3.500 euros pour que l?association puisse continuer dans les objectifs décrits par Mme CHRISTIENNE.

C?est un avis favorable que je demande à ce projet de délibération.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 96.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l?unanimité. (2011, DAC 96).