Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

46 - 2011, DEVE 7 - Approbation du principe d’aménagement de l’extension du parc André Citroën (15e), autorisation de déposer un permis de construire et autorisation de lancer les marchés de travaux.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2011



 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DEVE 7 relatif à l?extension du parc André-Citroën (15e).

La parole est à M. Claude DARGENT, pour cinq minutes maximum.

M. Claude DARGENT. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, chers collègues, ouvert au public en 1992 sur l?emplacement des anciennes usines d?automobile, le parc André-Citroën est l?une des fiertés du 15e arrondissement ainsi qu?un équipement fort apprécié et très fréquenté par ses habitants.

Les paysagistes qui l?ont créé, Allain PROVOST et Gilles CLÉMENT, associés aux architectes Jean-Paul VIGUIER, Patrick BERGER et Jean-François JODRY, ont donné une facture très contemporaine à cet espace qui constitue aujourd?hui, comme le souligne à juste titre la délibération, une référence internationale de l?architecture du XXe siècle, et qui est devenu un lieu de loisir très fréquenté par les Parisiens et les Franciliens.

Or, au terme de ce projet de délibération, cet espace va connaître une profonde métamorphose : d?une part il va être rénové sur 6.000 mètres carrés et, d?autre part et surtout, il va gagner 4.000 mètres carrés supplémentaires.

Le projet, on l?a constaté, voit la création de larges pelouses accessibles, d?un espace d?animation, d?aires de jeux avec la conception d?un espace spécifique pour adolescents qui sera réalisé en partenariat avec une école implantée dans le 15e arrondissement, l?Ecole nationale supérieure des Arts appliqués et des Métiers d?art.

Au centre de la composition, un ensemble bâti abritera des structures en bois comprenant notamment une petite restauration avec une terrasse couverte.

Ces travaux devraient s?achever en décembre 2012 pour une ouverture au public au printemps 2013. Leur coût n?est pas négligeable, il est de l?ordre de 3,6 millions d?euros, ce qui représente un dixième de l?opération que notre Conseil a consenti tout à l?heure pour l?aménagement des voies sur berges, 10 % du coût de l?opération majeure de la mandature pour le seul parc André-Citroën du 15e arrondissement, cela constitue un effort considérable pour la Ville de Paris.

Cette délibération est également l?occasion de saluer, pour terminer, les projets complémentaires en cours dans cette partie du 15e arrondissement, à l?initiative du Conseil de Paris, et d?abord l?aménagement des 2,3 kilomètres de petite ceinture qui permettront l?établissement d?une coulée verte, ouverte à la promenade, justement entre ce parc André-Citroën et l?autre grand espace vert du sud du 15e arrondissement, à savoir le parc Georges-Brassens.

Présentée début janvier en mairie d?arrondissement, cette réalisation démultiplie les effets positifs de l?agrandissement et de la rénovation du parc André-Citroën que nous examinons.

Enfin, ce projet de délibération entre en résonance avec le débat que nous avons eu ce matin sur la mise en valeur des berges de la Seine.

Comme cela a été indiqué, ce projet prévoit en effet la création d?une piscine flottante au droit du parc.

Malgré tout cela, la Droite du 15e, volontiers grognonne, n?est pas contente. Peu importe.

Portées par Anne HIDALGO, ces trois opérations d?aménagement vont contribuer à transformer cette partie de la Capitale.

Le rappel auquel je viens de me livrer établit d?ailleurs, s?il en était besoin, combien le 15e profite lui aussi des réalisations décidées par notre Conseil.

Car, contrairement à ce que l?on entend parfois au Conseil d?arrondissement, la majorité de notre Assemblée s?intéresse bien à l?ensemble du territoire de notre collectivité.

Ce projet de délibération, ainsi que les deux autres projets que j?ai évoqués, le montre à l?évidence.

Cela n?échappe d?ailleurs pas aux habitants du 15e qui, sur ce point comme sur d?autres, ont davantage de discernement que certains de leurs élus.

C?est d?ailleurs pour cela que l?on a inventé, chers collègues, la démocratie.

Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à Mme Fabienne GIBOUDEAUX.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, au nom de la 4e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Je voudrais remercier M. Claude DARGENT et tous les élus qui ont participé aux réunions de présentation et de concertation sur l?extension du parc André-Citroën.

Cette extension était très attendue et va permettre de compléter les usages du parc André-Citroën, parce que beaucoup de demandes avaient été faites, notamment vis-à-vis des enfants, d?avoir à la fois des espaces de jeux supplémentaires et aussi un petit espace de restauration, pour venir se détendre et se promener dans ce parc.

Nous avons en tête que l?hôpital Georges Pompidou est tout proche, et il était aussi important pour les patients et le personnel de l?hôpital d?avoir une extension qui leur permette aussi de venir profiter de ce jardin. C?est pourquoi j?ai souhaité qu?on y installe des espaces de détente, des tables pour venir pique-niquer et aussi partager des moments, à la fois familiaux mais aussi des moments pendant le temps de travail du personnel de l?hôpital.

Nous avons expérimenté, pour la première fois, un espace de détente et de jeux pour les adolescents. Je voulais m?en féliciter. C?était dans les projets de cette mandature et je suis heureuse de pouvoir le concrétiser aujourd?hui par ce projet.

Ce projet est mené avec les étudiants de l?Ecole nationale supérieure des Arts appliqués, donc Olivier de Serres, qui est connue mondialement et surtout par la qualité de ses formations. On a aujourd?hui deux étudiants qui sont en formation, à la fois dans leur école et à la Direction des Espaces verts et de l?Environnement, donc qui finalisent ce projet d?espace pour adolescents.

C?est donc quelque chose d?expérimental et de tout à fait intéressant car, dans les jardins, nous faisons et nous avons fait beaucoup de choses pour les enfants en bas âge, les petits, mais assez peu pour les adolescents.

Cette réponse n?est pas simple, parce que les adolescents ne demandent pas forcément des jeux physiques ni des jeux que l?on peut connaître dans les jardins, mais des espaces où ils sont entre eux, où ils sont à l?aise, tout en étant dans la ville. C?est un défi assez compliqué, qui a fait l?objet d?un petit concours, d?un petit jury au sein de l?école et qui est tout à fait intéressant.

C?était aussi une nouvelle façon de faire ce jardin. Comme il était conçu par de nombreux architectes et paysagistes, il a des contraintes très fortes dans son dessin. Il n?était pas simple d?arriver à concilier la continuité de ce jardin, avec l?accord des concepteurs qui sont à l?origine de ce jardin, tout en lui donnant une conception plus végétalisée, plus contemporaine.

Je pense que des jardins, qui étaient faits il y a quelques années, l?étaient souvent par des architectes qui avaient une vision plus minérale des jardins. Aujourd?hui, la demande, en tout cas de nos citoyens, est d?avoir des espaces de nature, d?être en immersion dans les jardins. Nous avons trouvé un compromis tout à fait intéressant dans l?extension de ce parc.

Effectivement, M. DARGENT l?a rappelé, il y a beaucoup de projets dans le 15e arrondissement. Il y a notamment un projet de petite ceinture, qui est aussi un projet innovant car il faudra allier de nouveaux usages de promenade, tout en maintenant la singularité et la biodiversité du site. C?est aussi un pari, parce que ce n?est pas toujours évident et que cela peut même paraître contradictoire. En tout cas, l?aménagement qui est proposé le permettra, je pense.

Tout cela pourra être en lien avec une grande trame verte du 15e arrondissement, sur laquelle il faut travailler. Il faut aussi la mettre en lien avec d?autres lieux comme le 14e arrondissement. Une demande d?étude sur la petite ceinture montre aussi l?intérêt des arrondissements voisins pour la construction de cette trame verte parisienne.

J?espère que cela permettra, en tout cas, de rendre cette ville plus belle et aussi plus agréable à vivre pour tous les Parisiens et Parisiennes, qui n?ont pas forcément des résidences secondaires, les moyens d?aller très loin pour vivre la nature et qui ont vraiment besoin de ces espaces verts intra-muros.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Madame.

La parole, pour une explication de vote, est à Mme de CLERMONT-TONNERRE, pour deux minutes.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Monsieur le Maire.

En réponse aux propos caricaturaux que vient de tenir mon collègue Claude DARGENT, qui, je le rappelle, représente la minorité du 15e, je voudrais dire que nous nous réjouissons que l?achèvement du parc André Citroën, que nous attendons depuis plus de dix ans, soit enfin programmé. Je m?en réjouis d?autant plus qu?aucun mètre carré de jardin n?a été réalisé dans le 15e arrondissement sous la précédente mandature, parmi les 30 hectares qui ont été ouverts dans Paris.

Nous sommes satisfaits de constater que le projet d?aménagement, qui nous est aujourd?hui proposé pour achever ce grand jardin, reprend la plupart des propositions exprimées par le maire du 15e et par le conseil du quartier Boucicaut au cours des réunions de concertation, à l?exception notoire de l?ouverture d?une halte-garderie d?extérieur.

Nous regrettons que ce projet de halte-garderie, qui répondait à une forte demande des familles, n?ait pas été retenu par le Maire de Paris, qui a refusé l?implantation d?une halte-garderie privée.

J?ajoute, qu?au-delà des réalisations prévues dans le cadre de l?achèvement du parc, nous constatons que du fait de sa fréquentation intensive et de crédits d?entretien insuffisants sous la précédente mandature, le jardin s?est dégradé d?une façon préoccupante. 

Je me réjouis donc que, grâce à la ténacité de Philippe GOUJON, nous ayons obtenu au budget 2011 un crédit de 900.000 euros pour la réfection des bassins. Je rappelle néanmoins que plusieurs tranches de gros travaux devront encore être programmées dans les années à venir, afin d?effectuer la rénovation du grand canal et de l?éclairage.

Pour conclure, j?espère, Monsieur le Maire, qu?en parallèle avec les aménagements annoncés, que nous attendons avec beaucoup d?impatience, vous affecterez un nombre de personnels suffisant pour assurer un entretien et une surveillance adaptée à ce grand parc.

Merci.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Vous aviez la parole pour une explication de vote, Madame, mais vous ne nous avez pas dit que vous alliez voter. Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, le projet délibération DEVE 7.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2011, DEVE 7).