Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

39 - 1998, P 74 - Subvention à l'Association pour l'expansion et le génie de l'art contemporain, 57, rue de la Roquette (11e). - Montant : 30.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1998


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération P 74 accordant une subvention à l'Association pour l'expansion et le génie de l'art contemporain, 57, rue de la Roquette, pour un montant de 30.000 F.
Je donne la parole à l'orateur inscrit, Mme SILHOUETTE.
Mme Cécile SILHOUETTE. - Monsieur le Maire, chers collègues, depuis 1993 cette association reçoit chaque année de la Ville 40.000 F.
Le Conseil du 11e arrondissement s'était étonné l'an passé de l'importance de la subvention accordée à l'Association pour l'expansion et le génie de l'art, qui s'appelle aussi " Espace Donguy ", qui demeure au 57, rue de la Roquette, et dont personne ne connaissait les activités.
Cette association réside dans un superbe immeuble, au coeur de la Bastille.
Malgré les dires de M. DONGUY, dont l'association porte le nom (qui est également trésorier de cette association), dans sa lettre à Mme MACÉ de LÉPINAY, elle n'a pas de programme d'action auprès de publics spécifiques. Ni les scolaires, ni les personnes âgées de l'arrondissement, ne bénéficient d'informations sur les actions de cette association.
A plusieurs reprises et à différentes heures, je me suis rendue - et d'autres aussi - dans le 11e arrondissement, au lieu dit " Espace Donguy ". A part l'intérêt architectural de l'immeuble, je n'ai jamais trouvé portes ouvertes, ni aucun document susceptible de m'éclairer sur les activités de cette association.
Nous nous sommes interrogés cette année sur les comptes 1997. Au chapitre des dépenses, moins de 10 % du budget, c'est-à-dire environ 11.000 F, sur 129.000, sont consacrés à ce que l'on pourrait regrouper sous le terme " d'organisation de manifestations ".
Cette somme a permis, paraît-il, une programmation autour de Fluxus avec Jean DUPUY, d'Alison KNOWLES et d'Eric ANDERSEN, une installation sonore de Charlemagne Palestine, musicien minimaliste américain, et enfin un travail autour des revues " L'évidence " et " Docks ".
Cette année, le budget prévisionnel propose une très nette augmentation des frais d'organisation de manifestation : 114.228 F, soit 1.000 % d'augmentation, sur un total de 261.000 F.
Cette somme, selon le projet, devrait permettre la programmation de manifestations basées sur les nouvelles formes de technologie et leur utilisation par l'art contemporain. Tout cela est fort bien.
Permettez-nous cependant, malgré le manque de vigilance dont j'ai fait preuve, avec d'autres, lors du dernier Conseil du 11e arrondissement, qui nous a conduit à voter cette délibération, de la remettre en cause aujourd'hui, compte tenu de l'impossibilité, même pour les habitants du 11e, de connaître l'objet de cette association, et surtout ses activités, son périmétre d'action, son public, bref ce qu'elle fait.
Merci.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Je donne la parole à Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY pour vous répondre.
Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint, au nom de 4e Commission. - Monsieur le Maire, mon cher collègue, l'association dont il est question, l'Association pour l'expansion de génie de l'art contemporain, gère à l'" Espace Donguy " un lieu de création, de rencontres, pour les jeunes artistes, et est particulièrement apprécié, me dit-on, dans le 11e arrondissement. A priori, tout le monde n'a pas trouvé les mêmes difficultés pour constater l'activité de cette association puisqu'elle est, en particulier, soutenue par le Premier adjoint au Maire du 11e arrondissement qui est assez versé dans les choses de la culture.
Je vous indique que depuis plus de 15 ans, cet espace est un lieu de création et de rencontres qui a fait ses preuves, paraît-il, dans le domaine de l'art plastique, des domaines de création extrêmement pointus, qui concernent en particulier les nouvelles technologies.
Je ne suis pas très compétente dans le domaine des nouvelles technologies, mais les spécialistes me disent que l'action de cette association est tout à fait intéressante.
J'indique que nous avons été contraints pour des raisons budgétaires de baisser la subvention de cette association. Je vous promets, Madame SILHOUETTE, de me rendre sur place pour constater moi-même de visu l'action de cette association, et en attendant je vous demande de bien vouloir voter cette subvention.
(Applaudissements sur les bancs des groupes " Rassemblement pour Paris " et " Paris-Libertés ").
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci, chère collègue.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération P 74.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, Mmes SCHERER, SILHOUETTE, BILLARD, MM. BLET et REVEAU ayant voté contre. (1998, P 74).