Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif au bruit généré par la circulation motorisée du boulevard périphérique.

Déliberation/ Conseil municipal/ Mars 2011 [2011 V. 52]



 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 11 avril 2011.

Reçue par le représentant de l?Etat le 11 avril 2011.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Considérant l?étude de ?BruitParif? sur l?exposition au bruit aux abords du périphérique ;

Considérant que ce rapport constate que ?les niveaux sonores tout autour du périphérique excèdent systématiquement les valeurs réglementaires (68db) de jour comme de nuit? et que pour les riverains, ?il n?y a jamais de répit, ni la nuit, ni le weekend, ni pendant les périodes de calme estival? ;

Considérant les impacts sanitaires et sociaux de cette nuisance (stress, trouble du sommeil, consommation médicamenteuse, retard scolaire?) ;

Considérant que la Ville de Paris élabore actuellement son Plan de Prévention du Bruit dans l?Environnement (PPBE) ;

Considérant que les mesures les plus efficaces dans la lutte contre le bruit sont celles qui en réduisent les sources et que l?effet protecteur des murs antibruit se limite aux étages inférieurs des bâtiments ;

Considérant qu?à ce titre, ?BruitParif? préconise, ?afin d?assurer la tranquillité des riverains?, de faire baisser ?en priorité? le bruit nocturne et propose pour ce faire une réduction de la vitesse à 50 km/h la nuit ;

Considérant que le bruit, lié au roulement des véhicules, pourrait être fortement diminué par la pose de revêtements de chaussée ?anti-bruit? ;

Considérant que, dans le 20e arrondissement, deux tronçons du périphérique sur 0,8 km de voirie exposent des logements et des établissements scolaires à des niveaux de bruit et de pollution considérables ;

Considérant les efforts importants que la Ville de Paris fait, dans le cadre des GPRU, pour améliorer la qualité de vie des habitantes et habitants de ces quartiers et que ces améliorations seraient fortement dévaluées si les nuisances liées au bruit n?étaient pas prises en compte ;

C?est pourquoi, sur la proposition de Mme Fabienne GIBOUDEAUX, de M. Denis BAUPIN et du groupe Europe Ecologie, ?Les Verts? et apparentés,

Emet le voeu :

- Que la Ville de Paris s?engage à améliorer la qualité d?absorption phonique des revêtements de chaussée du périphérique et, si besoin, à expérimenter - avec les entreprises volontaires - des matériaux innovants prioritairement au droit des écoles et logements du 20e, les plus exposés,

-que M. le Maire de Paris demande au Préfet de Police que soit étudié l?impact d?un abaissement de la vitesse nocturne.