Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Voeu déposé par MM. Jean VUILLERMOZ, Jacques DAGUENET, Mme Catherine GÉGOUT, M. Patrick BLOCHE et les membres des groupes communiste, socialiste et radical de gauche, afin de surseoir à la mise en vente de l’immeuble 242, rue de Bercy (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Février 2007


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous allons à présent examiner un voeu référencé n° 47 dans le fascicule déposé par le groupe communiste et par le groupe socialiste concernant un immeuble rue de Bercy, dans le 12e arrondissement.

Monsieur VUILLERMOZ, vous avez la parole.

M. Jean VUILLERMOZ. - Simplement un mot.

La Ville de Paris est donc propriétaire d?un immeuble de bureaux de 10.000 mètres carrés situé au 242, rue de Bercy. Début janvier, j?ai lu dans la presse que cet immeuble était mis en vente à l?initiative du Secrétariat général de la Municipalité.

Cette information a, chez moi, suscité un certain nombre d?interrogations quant à l?opportunité d?une telle décision dans le contexte de crise aiguë du logement. Donc, dans ce contexte, il apparaît totalement contradictoire de mettre en vente cette propriété communale.

Evidemment, le motif invoqué porte sur l?impossibilité de transformer cet immeuble de bureau en logements. Or, les conseillers de Paris n?ont pas été informés et ne disposent pas, à ce jour, des éléments concrets d?une étude sérieuse sur ce sujet.

Nous émettons donc le v?u que la mise en vente de l?immeuble du 242, rue de Bercy soit suspendue et qu?une étude soit diligentée en vue d?examiner les conditions d?une transformation de cet immeuble en logements sociaux.

Merci.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur BLOCHE, vous avez la parole.

M. Patrick BLOCHE. - Un mot pour dire que le groupe socialiste et radical de gauche, le député de la circonscription où se trouve le 242, rue de Bercy, c?est-à-dire moi-même, s?associent pleinement aux propos de Jean VUILLERMOZ. C?est la raison pour laquelle nous sommes cosignataires de ce v?u.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur MANO, vous avez la parole.

M. Jean-Yves MANO, adjoint. - Ecoutez, devant une telle unanimité, je ne peux qu?être d?accord avec les termes du v?u proposé.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Oui.

Monsieur NAJDOVSKI, vous avez la parole.

M. Christophe NAJDOVSKI. - Bien entendu, je m?associe à ce v?u. D?ailleurs, je pense que les élus du 12e arrondissement auraient peut-être pu être sollicités également. Nous avons d?ailleurs écrit un courrier au Maire de Paris pour l?alerter sur le problème de la méthode et de la façon dont cette opération s?est déroulée qui n?est pas convenable.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le voeu est adopté. (2007, V. 71).