Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif aux archives nationales.

Déliberation/ Conseil municipal/ Mars 2011 [2011 V. 63]



 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 13 avril 2011.

Reçue par le représentant de l?Etat le 13 avril 2011.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

L?été dernier, M. le Président de la République a fait connaître sa décision d?implanter une ?Maison de l?histoire de France? à l?hôtel de Soubise, situé dans notre arrondissement ce lieu, comme nous le savons, est le siège des archives nationales depuis 1808.

Or ce projet tend à contrecarrer la réorganisation des archives nationales, issue de 10 ans de réflexion. Il risque ainsi de compromettre le bon exercice de leurs missions, qui relèvent autant du lieu patrimonial ouvert que d?un outil démocratique contemporain.

La réaction des personnels a été immédiate : il s?agissait de maintenir les fonctions scientifiques, culturelles,

éducatives et muséographiques des archives nationales de France dans le site du 3e arrondissement.

Cette préoccupation est aussi celle des élus du 3e soucieux de voir maintenu et développé cet outil emblématique du patrimoine national, dans toutes ses dimensions, inséré dans son propre cadre historique du Marais.

Au terme de 134 jours d?actions diversifiées, marquées par des pétitions, conférences de presse, colloques, avec l?appui de très nombreuses personnalités issues d?horizons très divers, une lettre du ministère de la culture marquait l?engagement du Ministre à maintenir dans l?hôtel de Soubise ?le coeur des activités des archives?, s?appuyant sur leur lien historique avec cet hôtel et les grands dépôts?.

Or le 24 février 2011, a paru au journal officiel, l?arrêté de nomination d?une nouvelle directrice des archives, en lieu et place de la précédente, limogée.

La nouvelle directrice, dès sa première rencontre avec les organisations syndicales, a confirmé avoir été nommée ?pour travailler avec l?équipe chargée d?implanter la maison d?histoire de France et pour formuler des propositions de déploiement des activités du site de Paris, qui doit faire l?objet d?une rénovation profonde?.

Sur la proposition de M. Ian Brossat, Mme Emmanuelle Becker, des élus du groupe Communiste et élus du Parti de gauche,

Réitère :

-avec les organisations du personnel des archives et de très nombreuses personnalités, sa demande de voir maintenues les fonctions scientifiques, culturelles, éducatives et muséographiques des archives nationales sur le site de l?hôtel de Soubise dans le 3e arrondissement.