Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu relatif à la dénomination d’un espace public ou d’un établissement du 16e en hommage à Jacqueline de Romilly.

Déliberation/ Conseil municipal/ Février 2011 [2011 V. 38]



Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 17 février 2011.

Reçue par le représentant de l?Etat le 17 février 2011.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment l?article L2511-13 ;

Vu le voeu adopté à l?unanimité du Conseil du 16e arrondissement réuni en séance le 31 janvier 2011 ;

Décédée le 18 décembre dernier, Jacqueline de Romilly était de ces femmes admirables qui donnent aux lettres et à la culture le goût de la vie.

Connue et reconnue sur le plan international pour ses travaux sur la civilisation et la langue de la Grèce antique, Jacqueline de Romilly est née le 26 mars 1913.

Élève au lycée Molière dans le 16e arrondissement, elle est lauréate du concours générale de latin en 1930, puis agrégée de lettres en 1936. Elle n?obtiendra son doctorat que deux après la guerre, car d?origine juive par son père, elle est suspendue de ses fonctions par le régime de Vichy en 1941

En 1973, elle obtient la chaire de la Grèce au Collège de France, où elle est la première femme professeur. Elue en 1975 à l?Académie des Inscriptions et Belles-Lettres au fauteuil de l?helléniste Pierre Chantraine, elle est la première femme élue à cette académie, qu?elle présidera en 1987. En 1989, elle devient la deuxième femme, après Marguerite Yourcenar, à entrer à l?Académie Française. Elle devient ?doyenne d?âge? de l?Académie Française à la mort de Claude Lévi-Strauss en 2009.

Elle se voit conférer à titre exceptionnel la nationalité grecque en 1995 ; elle est nommée ambassadrice de l?hellénisme en 2000.

Jacqueline de Romilly résidait au 12 rue Chernoviz dans le 16e arrondissement.

Il nous revient de perpétuer la mémoire de cette femme d?exception.

Sur la proposition de M. Claude GOASGUEN, député de Paris, maire du 16e arrondissement,

Emet le voeu :

Qu?un espace public ou un établissement du 16e arrondissement se voit attribuer le nom de Jacqueline de Romilly.